Accéder au contenu principal

Tendances

Premier semestre 2020 : en France, les littoraux bouée de sauvetage pour l'activité hôtelière

L’activité observée en France illustre parfaitement cette dynamique. La clientèle loisir, qui a connu un regain depuis le déconfinement et qui a été fortement encouragée par les mesures des autorités pour soutenir les professionnels du secteur, soutient l’activité sur le littoral.

C’est particulièrement le cas sur la façade Ouest : le littoral Atlantique signe 77,1 % d’occupation, soit une baisse de seulement 0,8 point relativement à 2019, tandis que la Bretagne est à l’équilibre en termes de chiffre d’affaires (+0,1 %) et la Manche enregistre même un gain de RevPAR (+5,4 %, toujours sur les 19 premiers jours de Juillet). Parmi les villes, Saint-Nazaire / La Baule (+1,6 pt), La Rochelle (+0,5 pt) et Le Havre (+0,2 pt) se distinguent avec des gains de fréquentation relativement à l’année précédente.

En revanche, la Méditerranée, qui bénéficie d'habitude d’une forte demande de clientèles internationales et en haut de gamme, reste en baisse importante (-22 points de TO, -36 % de RevPAR). C’est particulièrement le cas dans les grandes villes, comme à Nice (-50 % de RevPAR début Juillet).

L’intérieur des terres, et plus particulièrement les grandes agglomérations, subit pleinement l’impact de la reprise plus lente de la clientèle d’affaires : le taux d’occupation y est encore en baisse de 30 points et le RevPAR inférieur de moitié aux niveaux de 2019.

Si les mois estivaux n’y sont d’habitude pas très importants dans les comptes annuels des hôtels, les inquiétudes pour la rentrée commencent à y monter, au moment où les entreprises cherchent à réduire les risques sanitaires et faire des économies en privilégiant les techniques de visio-conférences, devenues de
nouvelles habitudes au moment du télétravail imposé pendant la période de confinement.

Concernant le marché du MICE, de nombreux événements professionnels ou de loisirs prévus initialement en 2020 ont été ou vont être annulés et / ou reportés. Pour autant, Pierre Louis Roucaries, Président Délégué de l’UNIMEV, une fédération qui réunit 450 professionnels de la filière événementielle, voit des perspectives de reprises d’activité en septembre 2020 et la possibilité d’atteindre le niveau de croisière en 2021.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?