Accéder au contenu principal

Analyses

Palmarès des grandes agglomérations françaises en 2017

Les grandes villes de province ont démontré une attractivité certaine et le pourtour méditerranéen retrouve une tendance positive due à un redressement de la fréquentation porté également par une politique tarifaire en baisse.

Rouen affiche la plus forte progression du RevPAR (+7,6%) et de prix moyen (+2,9%) parmi les quatorze villes étudiées. La montée en puissance de la cité normande s’explique par la rénovation du Parc des Expositions ainsi que le développement de la gare et des lignes ferroviaires et aériennes. Preuve de son succès, la ville portuaire a accueilli la Coupe du Monde de Handball et le Salon International du Tourisme, attirant plusieurs centaines de millions clients internationaux. Sur la première moitié de l’année 2017, le parc hôtelier rouennais affichait un RevPAR en hausse de 13,4% par rapport à la même période deux ans plus tôt.

Paris se place en 2e position en termes de croissance de son chiffre d’affaires hôtelier en 2017. Les prix moyens des hôtels restent toutefois en déclin (-1,2%), ce qui contribue à renforcer la hausse de fréquentation (+5,9 points) et illustre le retour des clients long courrier. A noté d’ailleurs que le RevPAR affiche un rebond de +7,4% et ce, malgré la menace d’un contexte pré-électoral propice aux attentats en début d’année.

Grenoble tend à suivre une croissance similaire, quoique le prix moyen soit plus élevé. La ville enregistre une croissance positive de 2,6% par rapport à 2016. Son taux d’occupation quant à lui est en hausse de 3,3 points pour s’établir à 55,2%. La capitale des Alpes est suivi de près par les villes de Nantes et de Toulouse avec des résultats plus modérés en termes de prix moyen, respectivement à 0,3% et -1,0%.

Les résultats sont plus mitigés pour les villes méditerranéennes. Toulouse entraine la marche avec la plus forte augmentation du RevPAR des agglomérations du sud (2,6%) et un repli du prix moyen (-1%). Nice et Marseille retrouvent leur clientèle et remontent progressivement la pente avec des taux d’occupation de +2,8 points expliqués par des prix moyen en recul de respectivement -1,8% et -3,0%. Après avoir enregistré une hausse de ses indicateurs en 2016, Lyon redresse son taux de fréquentation (+3,2 points) avec une des plus forte baisse de son prix moyen (-3,5%). D’autre part Cannes se stabilise sans recul conséquent des prix (-0,1%). Elle est la seule ville à n’avoir pas effectué d’ajustement tarifaire significatif pour compenser la perte de sa clientèle. Si Paris et Nice retrouvent leur attractivité et remontent dans le classement, Lille perd sa place de leader avec un RevPAR en baisse de -1,2% ainsi qu’un net repli de son prix moyen (-3,8%), malgré les bons résultats à la suite de la Grande Braderie en septembre. Les indicateurs s’effondrent pour Montpellier avec une baisse non négligeable de son RevPAR à -8,1%, de la diminution du taux d’occupation (-2 points) et du prix moyen s’affichant à 76,3€. Paris retrouve sa place de choix et les grandes villes de province observent de bonnes performances. La baisse des prix a contribué à renforcer la hausse de fréquentation, notamment à Marseille et à Nice, et confirme un regain de confiance des touristes à l’égard de la destination France.

 

 

 

Activité hôtelière Activité hôtelière

 

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?