Accéder au contenu principal

Analyses

Octobre 2021 : l'hôtellerie européenne se reconstruit progressivement

Après des performances au ralenti en septembre, l'activité hôtelière se reconstruit progressivement. Face à la généralisation de la vaccination et du passe sanitaire, la reprise progressive des évènements et l’arrivée des vacances de la Toussaint en fin de mois… l’hôtellerie affiche des résultats corrects.

Le mois de septembre avait été marqué par l’absence de clientèle d’affaire et la fin de la saison estivale mais le mois d’octobre redonne du grain à moudre aux hôteliers européens. Le taux d’occupation dépasse le seuil des 60% en octobre et le recul par rapport à l'avant-COVID n’est plus que de -17 points à l’échelle européenne, soit 1,2 points de mieux qu’en septembre. La fin des vacances d’été commence ainsi à être compensée par la reprise des évènements d’affaires et des déplacements professionnels.

Côté prix, si dans l’ensemble les prix ont tendance à afficher une légère baisse par rapport au mois précédent (à l’exception du Royaume-Uni), il se rapprochent doucement des niveaux d’avant-crise. Au mois d’octobre, tandis que le Luxembourg conserve un écart de prix de -23,2% par rapport à l’avant-crise, l’Autriche quant à elle a retrouvé les standards de 2019 (-0,1%). Au niveau global, l’hôtellerie européenne affiche un prix moyen de 96,4 euros soit -10,8% par rapport à 2019, mais toutefois 31% de mieux que l’an passé à la même période.

Le mois d'octobre 2021 s’est donc révélé bien meilleur que l'an passé, grâce notamment à la généralisation de la vaccination à l’échelle du continent qui a permis la reprise progressive de la clientèle d’affaire. Le RevPAR du mois s’établit donc à 58 euros (contre 22,1 l’an passé).

En termes de gamme, ce sont toujours les segments super-économiques et économiques qui tirent leur épingle du jeu, avec respectivement des baisses de TO de -8,5 et -14,3 points par rapport à l’avant crise. Mais l’écart avec les performances d’avant-Covid se réduit pour les segments milieu de gamme et haut de gamme. Le haut de gamme n’enregistre plus que -17 points d’écart avec son niveau d’avant-crise en termes de fréquentation !

Côté prix, les hôtels enregistrent une baisse de 10,8% par rapport à 2019 avec encore un retard plus prononcé sur les gammes supérieures (-10,9% sur le haut de gamme contre -1,8% sur le super-économique). Mais sur certains marchés aux avant-postes de la reprise, notamment la France et le Royaume-Uni, les hôtels haut de gamme & luxe ont retrouvé une dynamique haussière de leurs prix.

En octobre, à l’échelle européenne, les hôtels, toutes gammes confondues, ont enregistré un RevPAR de 58 euros (contre 56,3 en septembre) soit 162,3% de mieux que l’an passé, attestant de la reprise du secteur. Mais si l’ensemble de l’activité européenne se porte bien en octobre, chaque pays à son propre rythme. Tandis que la France n'est plus si loin de ses standards d’avant-Covid (-16,6% en terme de RevPAR), la République Tchèque reste à un niveau de -60,3%.

Au sud de l’Europe, les performances se situent à des niveaux compris entre -25 et -30% de RevPAR par rapport à 2019. L’Espagne, le Portugal et l’Italie s’en sortent même avec des niveaux de fréquentation d'octobre meilleurs qu’en septembre.

La France a confirmé en octobre son statut de leader de la reprise. Son niveau de fréquentation de 61,8% est légèrement plus faible qu’en septembre mais retrouve progressivement les standards d’avant-crise (-10,6% seulement par rapport à octobre 2019). Le pays affiche un prix moyen de 93,5 euros seulement -2,3% de moins qu’en 2019. La clientèle d’affaire reprend progressivement ses habitudes passées et les hôteliers ont également pu profiter du début des vacances scolaires à la fin du mois.

De l’autre côté du Rhin, les performances ont été en amélioration par rapport aux mois d’août et septembre : le taux d’occupation prend 4,5 points, les prix augmentent également : ainsi en septembre, le pays affichait un écart de RevPAR de -43,6% par rapport aux performances d’avant-crise. En octobre, ce déficit a reculé à -36,4%. Avant d'être reconfinée en novembre, l’Autriche qui s’en sortait mieux que son voisin a affiché une baisse de RevPar de -35% entre octobre 2021 et octobre 2019 pour un taux d’occupation à 54,8%.

En octobre, le Royaume-Uni affiche le meilleur taux d'occupation d'Europe (63%) et des prix moyens élevés (108€) qui permettent au pays d'enregistrer un RevPAR record de 68,4€ parmi ses homologues. Le pays a notamment tiré avantage de la préparation de la COP26, qui a ensuite fait atteindre des sommets à son hôtellerie écossaise sur la première quinzaine de novembre.

Le Benelux semble retrouver en partie sa clientèle étrangère. Entre septembre et octobre, le taux d’occupation augmente au Pays-Bas, au Luxembourg et en Belgique et il en va de même pour les prix. Si les niveaux de RevPAR sont encore bien loin des niveaux de 2019 (entre -43% et -45%), ils sont toutefois meilleurs que ceux du mois précédent.

Enfin la Pologne s'en sort plutôt bien également en octobre grâce à son activité économique et notamment avec l'activité portuaire de la ville de Gdansk. A l'inverse, les destinations qui reposent habituellement sur le tourisme international, telle que Cracovie, ont plus pâti du retour plus tardif de cette clientèle. 

A l'inverse, ce sont toujours la République Tchèque et la Lettonie qui peinent à retrouver leur niveau de performances d’avant-COVID avec respectivement -60,3% et -57,7% d’activité. 

Le mois de novembre saura-t-il maintenir ce taux d’activité ? Les vacances scolaires ou certains évènements tels que la COP26 semblent encore pouvoir l'y aider mais face à la cinquième vague, certains pays européens ont commencé à se reconfiner…

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?