Accéder au contenu principal

Tendances

Octobre 2020: les voyants sont au rouge en Europe

Le mois d'Octobre confirme l'aggravation de la rechute du secteur hôtelier européen. Alors que la seconde vague épidémique ébranle le continent, la plupart des pays ont repris des mesures sanitaires strictes, sonnant l'alarme sur le marché.

Dans l'ensemble de l'Europe, le taux d'occupation retombe à 30,1% en moyenne (-46,6 points). Accompagné par une baisse de 28,8% du prix moyen (73,5€ HT), cela confirme ainsi la rechute du RevPAR, en baisse de 72% ce mois-ci (22,1€ HT).

Très fortement impactés depuis le début de la crise, les segments milieu et haut de gamme ont une nouvelle fois subi les plus grosses pertes, avec un taux d'occupation reculant respectivement de 48,1 points (à 28,5%) et 58.6 points (à 22,2%), et un prix moyen diminuant respectivement de 23,8% (76,1€ HT) et 27,3% (144,4€ HT). Les RevPAR de ces deux segments se trouvent donc pénalisés lourdement, chutant de 71,6% pour le milieu de gamme (21,7€ HT) et de 79,5% pour le haut de gamme (25,4€ HT).

Les segments économique et super-économique demeurent les plus résilients, mais avec un taux d'occupation en baisse tout de même de respectivement 44 points (33,2%) et 29,2 points (42,6%), et un prix moyen en retrait de respectivement 19,2% (62,7€ HT) et 12,6% (45,7€ HT). Le RevPAR perd donc "seulement" 65,2% (20,8€ HT) pour le segment économique et 48,2% (19,5€ HT) pour le segment super-économique.

 

Certains pays peuvent toutefois compter sur leurs marchés domestiques et une demande interne résiliente pour amortir la chute. Parmi eux, la France et l'Allemagne enregistrent des replis moins sévères que leurs voisins, avec un taux d'occupation en baisse de respectivement 35,9 points (36,4%) et 45,4 points (31,3%) ainsi qu'un RevPAR en baisse de respectivement 62,7% (25,8€ HT), et 69,4% (24,4€ HT).

A l'inverse, d'autres pays ont été extrêmement affectés par l'absence de clientèle internationale, particulièrement Malte (-71,6 pts.de TO / -87,7% de RevPAR), l'Espagne (-59,9 pts.de TO/ -84,5% de RevPAR) et la Belgique (-63,7 pts. de TO / -84,3%) qui enregistrent les plus forts reculs.

A noter que la Grèce tire mieux son épingle du jeu que les autres pays méditerranéens en signant l'une des baisses les plus modérées en Europe sur le mois d'octobre, tant en matière de taux d'occupation (-42,5 points, à 34%) que de RevPAR (-63,7%, à 33,2€ HT). Sur le mois, elle se place ainsi dans le peloton de tête aux côtés de la France et de l'Allemagne.

A l'inverse, alors que les Pays-Bas étaient parmi les pays les moins affectés en début de crise en raison de restriction sanitaires plus souples, le pays enregistre la chute la plus marquante en Octobre. Dégradé par un taux d'occupation diminuant de 68,6 points (à 16%) et un prix moyen chutant de 40,5% (à 73,3€ HT), le RevPAR s'effondre de 88,8%, l'un des pires bilans de la zone. Seule la Hongrie et la République Tchèque, très dépendantes du tourisme international, les dépassent avec plus de 90% de baisse d'activité.

Ainsi, tous les voyants sont au rouge pour ce mois d'Octobre, dans la continuité de la rechute du mois de Septembre. Le secteur, qui avait déjà du mal à se reprendre après un été encourageant, subit de plein fouet cette nouvelle vague et se retrouve à nouveau dans l'incertitude de la crise sanitaire, balayant tout espoir de reprise avant la fin de l'année.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?