Accéder au contenu principal

Tendances

Octobre 2018 : l’hôtellerie française poursuit sur sa lancée

L’hôtellerie française enregistre des performances en hausse reflétant les tendances positives de l’année.

Avec un RevPAR en hausse de +12,4% pour le mois d’octobre par rapport à l’année précédente, les hôteliers français enregistrent une des plus fortes augmentations en Europe. Cette performance s’inscrit sur la tendance de l’année marquée par une hausse des prix (Year To Date : +5,5%) et de la fréquentation (Year To Date : +1,5 point).

Prenant le relai du segment haut de gamme, c'est le moyen de gamme qui devient le segment moteur de l’accélération des PM avec une hausse en octobre de +10,7%, suivi du haut de gamme (+8,9%). L’économique enregistre la plus belle augmentation de TO (+2,7 points) contrairement au segment budget qui, avec une offre en restructuration, stagne ce mois (+0,3 point).

 

 

Paris poursuit sa hausse des prix

Le Mondial de l’Auto couplé cette année avec celui de la Moto a comptabilisé plus d’un million d’entrées, soit un chiffre stable par rapport à la précédente édition en 2016 dans la capitale. Paris intramuros franchit de nouveaux les 20% de hausse de RevPAR en Octobre, tiré par l’augmentation des prix (+16,7%). Avec un taux d’occupation gagnant 3,4 points (88,7%) et parmi les plus élevés des capitales européennes, l’afflux de visiteurs a bénéficié à l’ensemble de l’agglomération qui voit sa fréquentation croître de 4,6 points (à 85,8%). Cette dernière voit également ses PM bondir (+15,7%) et son RevPAR gagner plus de 20%.

Ces bonnes performances s’inscrivent dans une tendance de fond pour la capitale : ainsi en Year To Date l’agglomération parisienne voit ses prix gagner +7,9% supportés par des taux d’occupation en hausse (+3,8 points) impactant fortement ses RevPAR qui croissent de 13,3%.

Lyon, Rennes et Bordeaux dynamiques

Lyon enregistre ce mois une hausse de 15,0% de son RevPAR entrainé par un bond de ses prix (+6,9%) et de sa fréquentation (+5,5 points). Plusieurs événements ont entrainé ces performances hôtelières dont les 10 ans du festival cinématographique Lumière, la course Run in Lyon (34 000 coureurs et un sommet européen de deux jours).

Tendance de fond depuis l’arrivée du TGV, les PM de Bordeaux et Rennes poursuivent leurs croissances. Bordeaux qui connait un fort développement de son parc hôtelier enregistre une hausse de 2,8% de ses prix et Rennes les voit bondir de +16,7% faisant frôler la barre des 20% à son RevPAR. Avec une augmentation de +10,5% de son RevPAR depuis le début de l’année, Rennes est l’une des villes avec l’une des plus fortes croissances en France.

D’autres métropoles à l’arrêt

Strasbourg avait fêté l’année passée les 500 ans de la Réforme à l’occasion du rendez-vous « Protestants en fête » qui avait accueilli 8 000 personnes ; les hôteliers strasbourgeois subissent cette année le contrecoup avec une baisse de fréquentation de 5,9 points entraînant une baisse du RevPAR (-2,7%).

Cannes et Nice voient également leur TO baisser de 3,2 et 0,8 points. Cette dernière réussit à augmenter son RevPAR (+1,5%) poussée par une hausse des prix (+2,5%) contrairement à la ville de La Croisette qui perd 4,8% de RevPAR.

Enfin Lille voit de nouveau ses performances baisser après un mois de septembre mitigé : son TO chute de 2,1 points et ses prix de 2,2%. Sur l’année, le RevPAR lillois stagne (+0,3%)

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?