Accéder au contenu principal

Tendances

Novembre 2018 : un mois haut en couleurs pour les hôteliers français

Les hôteliers français auront enregistré ce mois de belles performances, surtout en termes de prix, synonyme de la résilience de l’industrie malgré les manifestations.

Avec une croissance de RevPAR 6,6% pour le mois de novembre comparé à celui de l’année dernière, les hôteliers français auront réussi à continuer de faire croître leurs performances. Bien que l’ensemble des acteurs profitent de ces bons résultats, certains jouissent d’une situation plus favorable.

Ainsi, plus on monte en gamme, plus les évolutions des prix sont à la hausse : le segment économique voit ses prix grimper de 3,1%, le moyen de gamme de 4,5% et le haut de gamme de 6,7%.  Moteur de la croissance du RevPAR ce mois, l’évolution des prix aura permis au segment super-éco d’enregistrer + 3,0% de hausse de revenus malgré une fréquentation à la baisse (-1,2 point).

La fréquentation stagne ce mois (+ 0,6 point) et ce sont de nouveau les segments moyen (+1,4 point) et haut de gamme qui enregistrent les plus fortes hausses croquant à pleine dents le retour de la clientèle internationale.

L’impact des manifestations des Gilets jaunes est donc mineur en novembre avec notamment aucune baisse de revenus enregistrées chez les hôteliers parisiens durant les weekends concernés.

Les villes d’affaires voient la vie en rose

Paris Intramuros poursuit sur sa lancée avec une hausse de RevPAR frôlant les +14% permise grâce à la croissance de la fréquentation (+3,7 points) qui se fixe à 83% et surtout aux PM (+8,8%).

Les hôteliers parisiens ont notamment bénéficié ce mois de l’événement international lié au centenaire de l’Armistice durant lequel plus de 70 chefs d’Etat se sont rendus dans la capitale.

L’agglomération parisienne connaît la même tendance avec des prix (+7,5%) et une fréquentation (+2,2 points) en hausse entraînant le RevPAR vers de nouveaux sommets (+10,6%) à 95,8 € H.T.

Les hausses de prix mènent la danse à Lyon (+13,2%), Rennes (+6,8%), Nantes (+6,3%), Bordeaux (+5,6%), et Strasbourg (+4,4%) qui à défaut d’enregistrer une fréquentation en forte croissance, voient leurs RevPAR bondir. Lyon signe ce mois une des plus belles hausses de revenus en France (+15,1%) en fixant son RevPAR à 78,3€ H.T.

A l’inverse Lille et Rouen gagnent en fréquentation (+3,6 et +4,9 points respectivement) tandis que leurs prix stagnent. 

Le pourtour méditerranéen fait grise mine

Malgré la tenue des événements dont Cannes à l’habitude ce mois comme le MAPIC et les NRJ Music Awards, la fréquentation chute de -6,3 points obligeant les hôteliers à baisser leurs tarifs (-1,5%).

Même son de cloche à Nice mais de manière plus modérée avec un RevPAR (- 5,0%) affaibli par un déclin des prix (-1,1%) impacté par la baisse de fréquentation (-2,1 points) de ce mois.

Montpellier de son côté réussit à accroitre ses TO (+2,5 points) au détriment de ses prix qui s’effondrent (-7,2%).

Entre l’Hérault et les Alpes Maritimes, Marseille joue les équilibristes avec des prix certes en légère baisse (-0,7%) mais une fréquentation à la hausse (+2,3 points) profitant aux RevPAR des hôteliers (+3,1%). Petit coup de blues sur le pourtour méditerranéen français où les hôteliers marseillais font partie des seuls à voir leurs revenus grimper.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?