Accéder au contenu principal

Tendances

Novembre 2017 : croissance à deux chiffres pour l'hôtellerie française

Avec une cinquième progression consécutive du RevPar en ce mois de novembre, l’hôtellerie française semble avoir tourné la page des conséquences négatives des événements de 2015 et 2016. Paris et sa région se montrent particulièrement dynamiques tout comme certaines villes de province.

A l’heure où les premiers marchés de Noël font leur apparition en France, où la plus grande foire de la photographie au monde (Paris Photo) et la plus grande manifestation dédiée aux jeux vidéo en France (Paris Games Week), où Batimat prenaient place à Paris, le secteur hôtelier affiche une croissance impressionnante.

Le RevPar global de l’hôtellerie française réalise une forte progression de 11,7%. Chaque catégorie de l’hôtellerie de chaînes et les indépendants en France affiche une croissance à deux chiffres. Les taux d’occupation augmentent de 4,8 points sur l’ensemble des segments tandis que les prix moyens par chambre connaissent une hausse de 3,6%.

En France, la catégorie haut de gamme réalise la plus grande progression avec une hausse du RevPar de 12,2%. Ce résultat est dû principalement à une augmentation de 5,5 points du taux d’occupation passant de 62,4% à 67,9% entre novembre 2016 et novembre 2017 et secondairement à une augmentation du prix moyen par chambre de 3,1%, passant de 168€ à 179,3€ sur la période.

Les résultats globaux de novembre sont tirés vers le haut par la région Ile-de-France (hors Paris) dont le taux d’occupation augmente de 7,9 points, le prix moyen par chambre de 5,1% et le RevPar de 18% par rapport à novembre 2016. Dans cette zone, les segments super-économique et économique enregistrent de bonnes performances : respectivement 18,3% et 20,4% d’augmentation du RevPar.

La province observe une hausse plus modérée de son taux d’occupation (3,8%) ainsi que des prix en légère augmentation (1,6%). Dans cette zone, le haut de gamme est le seul segment à connaître une croissance à deux chiffres avec 11,7%. Tout d’abord, les résultats niçois contrastent avec ceux de l’année passée. La ville affiche un tout autre visage au regard des chiffres enregistrés : 19,9% d’augmentation du RevPar notamment grâce à une fréquentation en hausse. Nice connaît un sursaut dans les catégories moyen de gamme d’après un taux d’occupation enregistrant 5,8 points de plus et un RevPar affichant +15,7%. Le haut de gamme suit la tendance avec un taux d’occupation en hausse de 9 points et une évolution de +24,3% du RevPar.

Les grandes villes du nord-ouest et du sud-est suivent cette évolution comme Rennes (+12,3% de RevPar), Nantes (+13,5%), Marseille Aix-en-Provence (+13,5) et Grenoble (13,5%).

Strasbourg est en retrait affichant -4,4% au RevPar et des prix en recul dans tous les segments excepté le super-économique.

D’une manière générale, l’hôtellerie française se porte mieux depuis quelques mois déjà. Les trois indicateurs de performance hôtelière sont globalement au vert au niveau géographique : à Paris, en Ile-de-France et sur une grande partie du territoire français. L’hôtellerie française est donc en mesure de continuer sur sa bonne lancée.

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour Vote pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?