Accéder au contenu principal

Tendances

Mai 2018 : L’hôtellerie française absorbe la grève

Le mois de mai2018 est resté parsemé de mouvements de grèves, mais l’impact sur la province semble faible. Le niveau mensuel du RevPAR est en hausse sur toutes les régions.

Consultez les analyses HON :

Avec des indicateurs au vert sur les mois de mars (+6,8% au RevPAR) et avril (+7,1%), le mois de mai enregistre un RevPAR à +4,2%, une augmentation moyenne due à un taux d’occupation stagnant (+0,2pt) alors que le prix moyen croît (+3,9%).

Après avoir souffert des grèves, le segment économique  enregistre la plus faible reprise de croissance du RevPAR, avec une hausse de 3,8% par rapport à mai 2017, principalement portée par l’augmentation des prix (+2,0%).

Les segments supérieurs affichent une progression significative du RevPAR.

Une fois de plus, le segment super-économique a compté sur l’augmentation de ses prix (+4,4%) pour expliquer la performance du RevPAR tandis que l’évolution de son taux d’occupation est restée très faible (+0,5 point), la complexité des transports ayant un plus grand impact sur la clientèle à petit budget. Le milieu de gamme surperforme avec 4,8% de RevPAR de plus et un taux d’occupation en hausse (+1,1 point), et le haut de gamme reste relativement peu affecté par les grèves (+3,8% de RevPAR, TO +0,9 point et PM +2,4%).

Tous les territoires n’ont pas été égaux face à la conjoncture. La région Lyonnaise voit son RevPAR bondir de 12,1%, grâce notamment à la tenue de congrès majeurs tel que celui de la Société Française de Pédiatrie, qui a accueilli plus de 3 000 participants, qui se tient tous les 4 ans. Les prix ont à cette occasion été augmentés de 9,3% et le taux d’occupation affiche +1,7 point.

De façon générale, les villes françaises présentant une offre principalement tournée vers le tourisme d’affaire (Lyon, Nantes, Montpellier…) performent mieux que la moyenne ce mois-ci.

Strasbourg en revanche souffre en ce mois de mai, avec un taux d’occupation qui chute de 5,7 points, entrainant le RevPAR (-7,8%).

La région parisienne enregistre de meilleurs résultats ce mois-ci que la province, bien que celle-ci ne présente aucun indicateur négatif (contrairement à avril). En Ile de France c’est le segment économique qui performe le mieux, avec une augmentation de RevPAR de 7,0%.

La catégorie haut de gamme en province absorbe ses difficultés du mois précédent en enregistrant une hausse de 4% de son RevPAR, grâce à l’augmentation des prix. Le taux d’occupation reste presque inchangé sur tous les segments.

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Register for free to Vote pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?