Accéder au contenu principal

Tendances

Mai 2016 : faible croissance; l'écart se creuse entre les hôtels européens

Après avoir enregistré une croissance solide en avril, les hôtels européens n'ont pas réitéré cette performance au mois de mai. L'écart se creuse entre les marchés européens : les pays qui apparaissent aujourd'hui en retrait parviendront-ils à rattraper les marchés en tête de course ?

Le Revenu par chambre disponible (RevPAR) dans les hôtels européens n'a progressé que modestement à travers le continent en mai dernier, avec une augmentation de +1,2% par rapport à la même période en 2015. Les taux d'occupation marquent un arrêt (-0,1 point), diminuant faiblement dans la plupart des catégories hôtelières, en dehors du segment super-économique. Les prix moyens ont poursuivi leur hausse, à un rythme cependant modéré avec +1,4% de croissance, après une hausse encourageante de +3,6% en avril. Les hôtels de catégorie haut de gamme et luxe ont vu leurs résultats fléchir : ces derniers ont enregistré une baisse des taux d'occupation de -0,4 point, tandis que la croissance des prix moyens a marqué une pause (+0,8%). Avec une maigre progression de +0,2% par rapport à l'an dernier, le RevPAR des propriétés haut de gamme ne montre guère de progression avant l'arrivée de l'été.Mai 2016 : Résultats mensuels des chaînes hôtelières par catégorieLe mois de mai s'illustre une fois de plus par les contrastes importants entre les différents marchés européens. Prenant les relais des pays d'Europe centrale qui ont permis de tirer vers le haut les performances à travers l'Union européenne en avril, la Péninsule ibérique a mené la marche le mois dernier. Le Portugal a enregistré des résultats particulièrement impressionnants par rapport à l'année précédente (+12,1% de RevPAR), de même que l'Espagne voisine, qui poursuit également sur une tendance haussière (+11,5% de RevPAR). Les deux pays tirent parti de l'impact positif de leur reprise économique, bénéficiant également d'une forte demande internationale alors que l'incertitude demeure importante au sud de la Méditerranée. D'autres marchés européens voient leur performance s'améliorer une nouvelle fois, en particulier les Pays-Bas et l'Autriche. Dans les deux pays, les hôtels enregistrent une importante progression de leur RevPAR, respectivement +9,5% et +7%.Cependant, la situation ne semble pas s'améliorer pour les hôtels belges. À la suite des attaques terroristes qui ont frappé la capitale en mars, le RevPAR a chuté de -19,6% à travers le pays en comparaison de mai 2015. Les taux d'occcupation ont plongé de 15,3 points pour atteindre un niveau de 64,9%. En France, les performances hôtelières ont montré des prémices de stabilisation, le RevPAR étant en baisse de -1,6% en mai, contre -9,4% en avril.Enfin, en Italie et en République Tchèque, les hôtels ont ressenti le contrecoup d'un calendrier événementiel particulièrement chargé l'an dernier, leur RevPAR enregistrant une baisse de respectivement -3,5% et -9,3%. Pour mémoire, l'Expo Milano s'est tenue à Milan du 1er mai au 31 octobre 2015, tandis que la toujours populaire Biennale d'art contemporain de Venise était organisée du 9 mai au 22 novembre 2015. En République Tchèque, Prague et Ostrava accueillaient le Championnat du monde de hockey sur glace du 1er au 17 mai 2015, donnant un sérieux coup de pouce aux taux d'occupation et aux prix moyens l'an dernier.Mai 2016 : Résultats mensuels des chaînes hôtelières par paysDepuis le début de l'année, les hôteliers belges et français sont, sans surprise, les seuls à enregistrer une chute de leur RevPAR. Sur les cinq premiers mois de l'année, le RevPAR (YTD) est en baisse de -10,5% en Belgique, et de -4,3% en France. En revanche, les pays du groupe de Visegrád - Pologne (+8,3% YTD), Hongrie (+8,5% YTD) et République Tchèque (+4,5%), ont observé des résultats très encourageants. Les autres marchés en forte croissance sur les cinq premiers mois de l'année 2016 comprennent notamment l'Espagne, avec une hausse de RevPAR de +16%, les Pays-Bas (+11,6%), et le Portugal (+8,2%). Les hôtels allemands ont également enregistré de meilleurs résultats que ceux observés sur les autres marchés européens majeurs, avec un gain de RevPAR de 6,2% depuis le mois de janvier.Concernant l'industrie hôtelière européenne dans sa globalité, le RevPAR a augmenté de 2,1% de janvier à mai 2016. Cette tendance positive est portée par un léger rebond de la fréquentation (+0,4 point de taux d'occupation) et une progression modérée des prix moyens (+1,5%). En dépit des difficultés grandissantes rencontrées par plusieurs marchés européens majeurs, le constat général reste donc une nouvelle fois globalement positif en 2016 pour les hôteliers du continent. Vous aimerez aussi :

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?