Accéder au contenu principal

Tendances

Le début des vacances d’été sur les littoraux français, une bonne dynamique de départ

Quand bien même les résultats diffèrent d’une côte à l’autre, toutes confirment une seule et même tendance positive : les littoraux français continuent de progresser, et ne sont pas prêts d’être délaissés, ce qui est confirmé par ce début de haut saison estivale.

Nice-Cannes : des performances stables pour les premiers jours de la saison

Tant l’occupation que les prix se maintiennent sur la période de 31 jours, du 15 juin au 15 juillet. Le TO a un bilan neutre, quoique légèrement positif avec +0,35 points supplémentaires par rapport à la même période l’année dernière. Le PM est dans une même dynamique de son coté, avec une évolution de +0,15%, passant de 257,15 €HT à 258,89 €HT. Le RevPAR est par conséquent en très légère croissance, à hauteur de +0,57% soit 216,88 €HT.

Le début de la saison est marqué chaque année par un évènement professionnel : le Cannes Lions. Autrement appelé le Festival International de la Créativité, il s’est tenu du 17 au 21 juin cette année, et du 18 au 22 juin l’an dernier. C’est un rendez-vous mondial pour célébrer la créativité des marques, des agences, des acteurs du monde des média ou encore du consulting. L’année 2019 marquait la 66ème édition de l’évènement, où plus de 15 000 participants issus du monde entier se sont rendus. Afin de loger toutes ces équipes accompagnatrices de leur entreprise venue concourir, l’hôtellerie cannoise fait carton plein à chaque mi-juin. Les prix s’échelonnent alors entre 300 et 400 €HT, avec un pic à 411,60 €HT le premier jour du festival cette année (408,29 €HT l’an dernier), menant à un RevPAR de 385,03 €HT le même jour, en progression de +7,09%.

Du côté de l’occupation, le parc est rempli jusqu’à 94% le 20 juin 2019, et entre 90% (+1,78 pts) le 21 et 93,55% (+5,49 pts) le 17. En d’autres termes, les performances ont été encore une fois dépassées par rapport à la précédente édition, et les hôteliers ont su tirer profit de cet évènement en étirant leurs tarifs.

Le reste de la période est plutôt stable jusqu’au 15 juillet. Les taux d’occupation oscillent entre 71 et 88% en 2019. Les prix chutent néanmoins au lendemain de la fin du festival, jusqu’à 184,94 €HT le 26 juin, pour ensuite remonter progressivement jusqu’à 265,06 €HT le 15 juillet.

De manière plus élargie, le tableau est d’autant plus positif. En effet la Côte d’Azur dans son ensemble a connu un très beau mois de juin, avec un taux d’occupation en augmentation de +3,7 points, un PM en hausse de +2,9%, et un RevPAR en croissance de +7,7%. Tout particulièrement Cannes et Nice affichent de très bons RevPAR ce même mois : 247,8 €HT (soit +4,2%) pour Cannes et 145,5 €HT (soit +11,8%) pour Nice.

Aix-Marseille : un ralentissement de la croissance, même si les résultats sont meilleurs

L’agglomération rassemblant la ville phocéenne avec son arrière-pays jusqu’à Aix-en-Provence enregistre des résultats dans le vert, même si un essoufflement de sa progression se fait ressentir. L’an dernier, l’évolution du RevPAR était à deux chiffres (+14,26%) au début de la haute saison estivale. Cette année, il se stabilise à 84,38 €HT, en augmentation de +1,65%, tout comme le PM, qui est de 101,12 € (+1,3%). Aussi l’occupation moyenne en 2019 est quasiment la même qu’en 2018 : 83,44% (+0,28 pts par rapport à 2018) face à 82,86% (+3,3 pts par rapport à 2017).

Les tarifs n’évoluent que sensiblement sur la période, même s’ils rencontrent une hausse sur la semaine du 17 au 23 juin, correspondant peu ou prou aux dates du festival Cannes Lions. Le PM passe alors de 97,59 €HT le 17, affichant une poussée de +5,56%, à 122,65 €HT le 23.

La demande ne suit pas forcément la fluctuation des prix. Ainsi les meilleurs résultats de fréquentation ne sont pas obtenus sur la période affichant les prix les plus forts, mais plus tard dans le mois. Le mercredi 26 juin de cette année, le TO était de 95,81% (+2,54 pts) alors que le PM était de 103,24 €HT. Le samedi 6 juillet le TO était de 97,15% (+7,93 pts) et le PM de 101,19 €HT. Enfin le mardi 9 juillet le TO a atteint 98,28%, avec une percée record de +12,9 points, et le PM la somme de 104,97 €HT, toujours en-deçà des prix de la mi-juin.

Ces performances sont révélatrices d’une tendance de ce marché : il n’obéit pas à des règles particulières, puisque les résultats ne sont pas réguliers, à la différence du marché de Biarritz-Bayonne.

Biarritz-Bayonne : un marché en dents de scie

Alors que la ville de Biarritz se prépare pour recevoir le prestigieux rassemblement des 7 plus grands dirigeants de ce monde qui se tiendra fin août, l’agglomération Côte Basque-Adour (correspondant au sud du littoral atlantique côté français) révèle des chiffres très fluctuants d’un jour à l’autre en ce début de vacances d’été. Ces résultats donnent ainsi un aspect de dents de scie à l’ensemble.

En effet les résultats de l’occupation du parc évoluent du simple au double sur certains jours, à l’instar du lundi 17 juin (2019) avec 41% d’occupation alors que la veille, le TO était de 84%. Il semblerait cependant que cette variation soit cyclique et régulière. Ainsi tous les lundis de la période en 2019, le TO chute brutalement : à 52% le lundi 24 juin, à 54% le lundi 1er juillet, à 63% le lundi 8 juillet et à 62% le 15 juillet. A l’inverse les meilleures performances ont été obtenues chaque dimanche soir du mois : 84% le 16 juin, 88% le 23 juin, 92% le 30 juin, 90% le premier dimanche de juillet, et 89% le deuxième dimanche de juillet.

Pour ce qui est des tarifs, ils ne reflètent pas cette variation de l’occupation. Ainsi la hausse des prix a donc pour avantage et intérêt de compenser la perte de clientèle de certains jours. Mais en réalité, rapporté sur la période en entier, le prix moyen qui s’établit à 112,72 €HT est en légère baisse de -2,00%. C’est donc lui qui est compensé par le taux d’occupation, qui, même s’il est très fluctuant, est en progression de +3,61 pts. L’occupation du parc sur la période est en effet évaluée à 77,22%.  Le RevPAR réussit à être sur la pente ascendante lui aussi, avec une évolution +2,81%, soit un revenu de 87,04€HT par chambre disponible.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?