Accéder au contenu principal

Actualités

L’année 2005 en 4 dates clés

Février L'automne maintient le cap

_ Novembre 2005 restera pour la France le mois des émeutes. Cependant leur impact s'avère beaucoup plus limité qu'on pouvait le craindre sur l'activité hôtelière, qui se paie même le luxe d'enregistrer ses meilleurs résultats depuis cinq ans sur la période (+11,3% de RevPAR). Peu d'annulations, un calendrier favorable au tourisme d'affaires, une parité euro/dollar plus intéressante que l'an passé et un salon de grande ampleur à Paris (Batimat) ont permis aux hôtels français de surmonter le contexte tendu, y compris dans les zones en proie aux troubles. L'Europe toute entière vit un bon mois de novembre, surtout grâce à une hausse notable de la fréquentation (+1,9 pts) à laquelle s'ajoute celle, plus légère, des prix moyens (+1,7%). Le milieu de gamme, en particulier, s'illustre (+2,0% de RevPAR) par rapport à des résultats sur 12 mois cumulés plus mitigés.Un hiver hésitant _ La reprise, encore timide, pointe le bout de son nez en Europe. Le RevPAR global sur les 25 pays de l’Union européenne progresse de 2,8%. Le segment 2* agit comme une locomotive face à un segment haut de gamme en pleine restructuration, et donc à la traîne à cause de la quasi stabilité des prix moyens. De plus, la progression demeure hétérogène selon les pays. Le Royaume-Uni décolle (+9,6% de RevPAR), de même que les pays du Nord (Danemark en tête) et les pays émergents de l'Est, tandis que l'Espagne fait les frais de sa surcapacité (-1,7%). En France, la reprise se fait attendre avec la stagnation du RevPAR (-0,3%). Les mauvaises conditions climatiques et les résultats médiocres des 4* parisiens freinent encore l'Hexagone dans son retour à la croissance.Avril Premières grandes embellies au printemps _ Enfin l'hôtellerie européenne retrouve un souffle oublié depuis septembre 2001 ! La progression du RevPAR frôle les 10% : une première en cinq ans. De très bons résultats tirés par le moyen et haut de gamme et qui correspondent à une reprise économique sensible sur le Vieux Continent. Les vacances de Pâques, tombées cette année au mois de mars, ont permis une période d'activité plus longue pour le volet Affaires. En France, la hausse des prix moyens compense des TO stables pour aboutir à une hausse de 4,3% du RevPAR. Les grands hôtels internationaux, les gros porteurs et les palaces en particulier, sont les plus dynamiques. Un résultat d'autant plus réjouissant qu'ils avaient manqué le train de la croissance en 2004.Juin Un été de bonne tenue _ En France, le mois de juin traditionnellement très actif bénéficie de l'apport du salon aéronautique du Bourget qui voit d'importantes délégations étrangères séjourner à Paris. Résultat : un RevPAR global en hausse de 4,2% par rapport à juin 2004 (qui lui-même avait été de bonne tenue), conséquence d'un TO global et d'un Prix Moyen eux aussi en hausse. C'est l'hôtellerie haut de gamme qui profite le plus du regain d'activité en affichant les meilleures progressions. Dans un contexte de croissance économique encore modeste dans l'Hexagone, la tendance confirme donc sa bonne orientation. En Europe c'est l'Autriche qui sort grande gagnante (+16,1% de RevPAR) via une hausse non moins spectaculaire de ses tarifs, de même que le voisin allemand (+8,7%) qui voit sa fréquentation et son prix moyen progresser par contraste avec une année 2004 très difficile sur le plan économique.Novembre L'automne maintient le cap _ Novembre 2005 restera pour la France le mois des émeutes. Cependant leur impact s'avère beaucoup plus limité qu'on pouvait le craindre sur l'activité hôtelière, qui se paie même le luxe d'enregistrer ses meilleurs résultats depuis cinq ans sur la période (+11,3% de RevPAR). Peu d'annulations, un calendrier favorable au tourisme d'affaires, une parité euro/dollar plus intéressante que l'an passé et un salon de grande ampleur à Paris (Batimat) ont permis aux hôtels français de surmonter le contexte tendu, y compris dans les zones en proie aux troubles. L'Europe toute entière vit un bon mois de novembre, surtout grâce à une hausse notable de la fréquentation (+1,9 pts) à laquelle s'ajoute celle, plus légère, des prix moyens (+1,7%). Le milieu de gamme, en particulier, s'illustre (+2,0% de RevPAR) par rapport à des résultats sur 12 mois cumulés plus mitigés.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?