Accéder au contenu principal

Analyses

L'activité hôtelière en France : Focus sur Paris, l'Île-de-France et la province

Les visiteurs français comme étrangers ont effectué leur retour.

A l’échelle de Paris, la fréquentation enregistrée par les hôteliers parisiens est en progression par rapport à 2016 : le RevPAR est en hausse de 8,6% pour s’établir à 121,8 euros (HT). Le taux d’occupation est ainsi en hausse de 6,3 points comparativement à 2016. Notons que le taux d’occupation annuel (68%) est quasiment revenu au niveau d’avant-crise (69% en 2009), ce qui confirme la résistance de l’activité hôtelière et touristique française. Il reste néanmoins une marge de progression en ce qui concerne les prix moyens. Ces éléments augurent un bon millésime en 2018. D’autant que certains évènements sportifs, comme la première Ryder Cup organisée dans l’Hexagone, devraient donner un coup de pouce à la fréquentation touristique.

  Activité hôtelière

Fortement touchée par les attentats les années précédentes, l’activité touristique repart à la hausse en 2017 en Île-de-France. Selon les données du Comité Régionale du Tourisme Paris Ile-deFrance, les performances sont en effet tirées à la hausse avec le retour des clientèles des Etats-Unis (15,1%), du de la Chine (7,1%), du Proche et Moyen-Orient (4,8%) et du Japon (2,6%). Le territoire continue d’afficher un recul du prix moyen de -2,0% par rapport à 2016. Son taux d’occupation est quant à lui en hausse de 5,8 points, pour s’établir à 70,8%. Rappelons que le parc hôtelier du Grand Paris n’est pas uniforme et comprend sur son territoire des marchés spécifiques tels que la ceinture périphérique de Paris, les zones aéroportuaires de Roissy et Orly ou encore le territoire de Disneyland Paris. Ainsi, les hôteliers implantés Portes de Versailles enregistrent un RevPAR en baisse de -0,8% avec un taux d’occupation de -1,9 points. Ceux de La Défense, quant à eux, inscrivent le plus faible taux d’occupation (-2,6 points) Les zones aéroportuaires franciliennes retrouvent une forte croissance grâce au retour de la clientèle étrangère. Cette variation est surtout observable pour les hôteliers de la zone aéroportuaire d’Orly, dont le RevPAR en progression de deux chiffres (17,7%), plus que la zone de Roissy CDG qui enregistre une hausse de 5,5% de son RevPAR.

  Activité hôtelière

En région (Paris et Ile-de-France), la fréquentation hôtelière poursuit sa croissance depuis 2013 avec un RevPAR en croissance de +7,7%. Le taux d’occupation enregistre +5,0 points et le prix moyen est en baisse de -1,0%, affichant 111,1€ (HT). Des événements importantes tels que le Salon de l’Agriculture, la Fashion Week, le Salon du Livre ou le Salon du Bourget ont pu contribuer au regain d’activité et impacter les performances des hôteliers franciliens. En province, le marché n’est toutefois pas uniforme et la croissance profite davantage aux grandes agglomérations qu’au milieu rural et aux villes secondaires. En outre, le pourtour méditerranéen a profité de la tendance positive et enregistre même des indicateurs de performances dans le vert avec des RevPAR à deux chiffres en fin d’année.

Activité hôtelière

 

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?