Accéder au contenu principal

Tendances

Juin 2018 : soleil sur l’hôtellerie européenne

Après un coup de mou au mois de mai 2018, l’hôtellerie est au beau fixe pour une majorité de pays européens.

Suite à une progression de RevPAR de +5,3% en avril, puis un recul de -1,1% en mai, l’ensemble de l’hôtellerie européenne reprend nettement des couleurs avec +6,7%. Le mois de juin réhausse le résultat cumulé de ce premier semestre établi à +3,8%.

Si tous les segments observaient une baisse de leur taux d’occupation donnant -0,9 point au global le mois dernier, cette baisse de régime est vite effacée par un regain de dynamisme de +2,1 points sur l’indicateur.

Le segment super-éco a particulièrement performé ce mois-ci avec un RevPAR de +8,6% dû en premier lieu à une hausse des prix de +6,1% puis à une progression du taux d’occupation de +1,8 point. Chaque segment supérieur a suivi le rythme et a également progressé sur les trois indicateurs.

 

Avec +20,3% au RevPAR, les Pays-Bas ont bénéficié de +5,1 points au taux d’occupation et +13,3% de hausse des prix moyens. Amsterdam a notamment accueilli le 22ème congrès triennal World Congress of Psychotherapy et La Haye le 5th European IRPA Congress (Société néerlandaise de radioprotection), début juin. En deuxième position avec +16% au RevPAR, la Grèce a enregistré une montée des prix de +14% et a été l’hôte du 5th World Congress of Dermoscopy (Dermoscopie) à Thessalonique ainsi que du 17th World Congress in Fetal Medicine (Médecine Fœtale) à Athènes.

Avec une programmation riche en événements culturels et notamment un nouveau, le premier Brussels International Film Festival s’étalant sur 10 jours, la Belgique affiche+13,5% au RevPAR expliqué par +5,1 points au taux d’occupation et +6,3% pour les prix moyens.

L’Allemagne et la Lettonie enregistrent également des progressions de RevPAR à plus de 10% expliquées par des hausses des deux indicateurs.

L’Espagne subit une baisse des prix de -2,7% et une légère augmentation de son taux d’occupation (+0,5 point) aboutissant à un RevPAR à -2,0%. Avec -1,6% au RevPAR, la République Tchèque connaît un scénario différent : son taux d’occupation diminue de -1,9% tandis que ses prix se stabilisent à 0,7%.

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Register for free to Vote pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?