Accéder au contenu principal

Tendances

Juillet 2018 : l'hôtellerie européenne progresse timidement

Après un mois de Juin marqué par une hausse des performances hôtelières (+6,7%), l’été européen enregistre une progression moins marquée. Portée par un bilan essentiellement positif en Belgique, aux Pays-Bas et en Lettonie, des disparités se dessinent tout de même avec des baisses de performances en Suisse et en Pologne.

Par rapport à juillet 2017, les hôtels du continent enregistrent une légère hausse de la fréquentation de 0.9 point, à 78,5% de taux d’occupation. Le même mouvement a été constaté pour les prix moyens, qui ont augmenté de 3,9% à 102,9 euros. La progression de ces deux indicateurs a permis une croissance globale de 5.1% du RevPAR, qui s’établit à 80.6 euros.

Si la tendance positive est observée dans la totalité des catégories, l’hôtellerie haut de gamme mène la danse avec un RevPAR de 11.6%. Les autres segments maintiennent une bonne croissance avec un RevPAR en hausse de 8.4% dans le moyen de gamme et de 6.9% dans l’économique. A savoir que seule l’augmentation du prix moyen (+5.1%) compense le recul du taux d’occupation du segment super-eco (-1.5 points) qui affiche un RevPAR de 3.0%.

 

Au year-to-date, le bilan est également favorable avec l’ensemble des indicateurs au vert. Cette dynamique générale est entretenue par la remontée de l’activité dans pratiquement tous les pays.

Les grands pays d'Europe occidentale maintiennent un rythme de croisière avec la France (+8,7%), le Royaume-Uni (+5,0%) et l’Allemagne (+0,1%), tandis que des pointes au-delà de 10% de RevPAR sont constatées en Belgique (15,9%) et aux Pays-Bas (11,3%).

Dans l'Europe du Sud, l’Italie (+4,7%) continue de rayonner, l’Espagne (+0,2%) bénéficie du succès de de Madrid : +10,8% de RevPAR et de Valence : +10,7% de RevPAR alors que Barcelone recule de -5,6 de RevPAR) et le Portugal (+6,9%) s'appuie sur les bons résultats des années précédentes. L’amélioration de l'activité grecque (+8,3%) se traduit par une augmentation des prix moyens à plus de 10%, atteignant ainsi un RevPAR de 11,6% en year-to-date.

Deux pays font figure d'exception, en raison d'une activité moins intense en juillet : la Suisse (-1,9%) et la Pologne (-4,1%). En 2017, la Hongrie signait sa plus forte progression de RevPAR depuis 2016 (+28,8%), notamment grâce aux Championnats du Monde de Natation organisés à Budapest. En ce début estival, les prix moyens chutent de 8.2% mais le taux d’occupation plus modéré que l’année précédente (-0.8 point) affiche tout de même 84.1%. Ce tableau est complété par la Lettonie (+11,0%), l’Autriche (+6,6%) et la République tchèque (+3,8%) qui signent également des taux d’occupations supérieurs à 80%.

Malgré des taux d’occupations moins importants que Juillet 2017, les bons résultats européens illustrent un bon début de saison estivale. Sur les douze derniers mois, le RevPAR européen est ainsi en progression de 4,8% grâce à la hausse de 2,9% des prix moyens.

Dans l’ensemble, ce sont de bonnes performances qui caractérisent l’activité des hôteliers européens en juillet : la plupart des pays ont vu leur RevPAR croître en comparaison de l’an dernier et certains peuvent même se targuer d’une croissance à deux chiffres. La région du Benelux et la France poursuivent leurs chemins vers la croissance, tandis que les habitués du podium (Espagne, Portugal, Grèce) continuent de progresser.

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour Vote pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?