Accéder au contenu principal

Analyses

Janvier 2021 : l'hôtellerie française toujours au plus bas mais en légère progression

Après le mois de décembre touché en partie par le deuxième confinement, le mois de janvier est en légère progression.

En janvier 2021, l'hôtellerie française a enregistré un taux d'occupation de 24,6%, soit 33,1 points de moins que janvier 2020, pas encore touché par la crise sanitaire. Le RevPAR s'établit à 15,8€, en baisse de 70,3% par rapport à l'année précédente, soit toujours un repli considérable.

 

Cependant, ce mois de janvier signe une très légère amélioration par rapport au mois de décembre, au niveau global, en Province et en Île de France hors Paris. Le taux d'occupation global de décembre était en effet de 22,0%, soit 35,3 points de moins que l'année dernière, et le RevPAR de 13,8€, soit 73,4% de moins qu'en décembre 2019. Le mois de décembre a en effet partiellement été touché par le second confinement qui a été levé juste avant les vacances scolaires. Ce confinement a ensuite été remplacé par un couvre-feu. Cependant, les restrictions sur certaines activités touristiques, notamment au niveau des stations de ski, ont encore beaucoup pesé sur le mois.

Au niveau des régions, comme depuis le début de la crise, la province s'en sort mieux que Paris et la région Île de France avec une baisse de taux d'occupation de -25,4 points alors qu'elle est de -48,1 points pour la région capitale et de -61,0 points pour Paris uniquement. La Province a pu profiter de la fin des vacances scolaires, ainsi que du tourisme de loisirs hors vacances scolaires alors que la clientèle d'affaire parisienne est toujours la plus touchée.

La moyenne montagne et les destinations vallonnées tirent particulièrement bien leur épingle du jeu : Cantal (seulement -6% de RevPAR), Haute-Saône (-11%) et Creuse (-12%) sont les trois départements ayant enregistré les baisses les plus contenues en ce mois de janvier. Avec -24% dans le département du Jura ou -28% dans les Vosges, ces massifs ont globalement bien résisté. A l'inverse, les Alpes ont été lourdement pénalisées par la fermeture des remontées mécaniques et l'absence de clientèles étrangères, avec en janvier -78% de recettes hôtelières en Haute-Savoie ou dans les Hautes-Alpes.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?