Accéder au contenu principal

Tendances

Janvier 2018 : bon démarrage pour l’hôtellerie européenne

Après une année pleinement satisfaisante pour l’hôtellerie européenne, l’enjeu est de poursuivre sur cette lancée. A l’heure où la Bulgarie a pris la Présidence tournante du Conseil de l’UE, cela semble bien parti au vu des résultats de ce tout début d’année.

Fin 2017 s’était traduit par une hausse du RevPAR de +6,7% en novembre, suivi de +7,0% en décembre. L’année 2018 commence avec une performance satisfaisante : +4,7% au RevPAR.

Au global, cette augmentation du RevPAR est due à la fois à un taux d’occupation en hausse de +1,5 point, passant de 57,0% en janvier 2017 à 58,5% en janvier 2018 ; et de prix moyens en hausse de +1,8% passant de 51,0 à 53,3 euros.

Chaque segment est en progression : le segment Budget affiche un RevPAR de +5,5% grâce à l’augmentation du taux d’occupation de +1,5 point et des prix moyens de +2,7%. Les catégories milieu et haut de gamme sont également en hausse en affichant une progression de +5,6% et +4,4% au RevPAR, respectivement. Ils bénéficient tous deux de taux d’occupation et prix moyens plus élevés qu’en janvier 2017. Le segment économique avance doucement mais sûrement avec un RevPAR à +2,7% en raison de +0,9 point au taux d’occupation et +1,1% aux prix moyens.

La plupart des pays européens continuent sur la lancée de 2017 et affichent des performances prometteuses.

La Lettonie crève l’écran avec une progression du RevPAR de +28,2% en raison d’un taux d’occupation en hausse de +9,4 points passant de 46,0% en janvier 2017 à 55,4% en janvier 2018, et de prix moyens passant de 58,4 à 62,2 euros, soit une augmentation de +6,4%.

Plus loin mais avec une progression du RevPAR à deux chiffres (+10,9%), la Belgique a traversé un mois de janvier 2018 plus favorable que celui de l’année dernière où le pays avait enregistré un RevPAR négatif de -3,2%. Le territoire semble ainsi avoir tourné la page des attentats qui avaient frappé sa capitale. Son voisin néerlandais, accueille une augmentation conjointe de son taux d’occupation (+3,2 points) et de ses prix moyens (+3,5%), résultant par une croissance du RevPAR de +9,0%.

Les pays d’Europe du Sud sont également en forme comme l’Espagne (+8,4%), l’Italie (+7,1%), le Portugal (+5,5%) ou encore la Grèce (+5,6%) en affichant de bonnes performances au RevPAR. Les chiffres de l’Espagne et de l’Italie s’expliquent à la fois par une hausse des prix moyens ainsi que du taux d’occupation. Les résultats grecs et portugais sont largement dus à la progression des prix moyens.

L’Europe de l’Est dévoile également des chiffres en hausse de +4,7% au RevPAR pour la Pologne, +9,0% pour la République Tchèque et +12,5% en Hongrie. Varsovie présente un taux d’occupation de 80,3% en hausse de +1,5 point, Prague un taux de 80,8% en hausse de +2,9 points et Budapest un taux de 77,3% en progression de +1,5 point.

Avec +3,9% au RevPAR, la France s’inscrit dans la bonne dynamique du continent européen en mesure de poursuivre cette tendance.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?