Accéder au contenu principal

Tendances

Février 2018 : l’hôtellerie française en forme olympique

Les performances de ce mois de février affichent un large sourire. Taux d’occupation, prix moyens et RevPAR, tous sont en progression sur les différents segments hôteliers sur l’ensemble du territoire français.

A l’heure où les athlètes français ont brillé aux Jeux Olympiques d’hiver de Pyeongchang en Corée du Sud du 9 au 25 février 2018, l’hôtellerie française a également fait mouche de son côté. Le mois de février français a été ponctué par une partie du Salon de l’Agriculture et de la Fashion Week (Women) ou encore par le Tournoi des six nations en rugby.

Après avoir bien débuté l’année avec un mois de janvier affichant un RevPAR à +3,9% grâce à la progression des indicateurs sur chaque segment, février réitère la performance en doublant son évolution de RevPAR ; il atteint ainsi 8,0% au global. Le taux d’occupation national frôle la barre des 60% et réalise ainsi une progression de +2,6 points. Les prix moyens ont augmenté de +3,3% passant de 82,4 à 85,1 euros.

Les segments hôteliers enregistrent des évolutions importantes du RevPAR : de +6,0% à +8,7% selon les gammes. La catégorie super-économique réalise +6,0% de progression de RevPAR en raison principalement d’une hausse de ses prix moyens, à hauteur de +4,4%. Les progressions des autres segments sont davantage expliquées par une hausse du taux d’occupation. Le segment économique réalisant +8,0% au RevPAR, connaît une augmentation de +3,1 points au taux d’occupation atteignant 59,1% et une hausse des prix moyens de +2,4%. Médaille d’or sur la progression de RevPAR ce mois-ci avec +8,7%, le segment moyen de gamme a pu compter sur une progression de +3,3 points au taux d’occupation dépassant ainsi la barre des 60% ainsi qu’une hausse de +2,7% des prix moyens. Enfin, le haut de gamme a progressé de +7,6% au RevPAR grâce notamment à un bond de +3,4 points au taux d’occupation atteignant 61,1% et plus secondairement par une augmentation des prix moyens de +1,6% (soit 3 euros).

Encore une fois c’est Paris et sa région qui tirent la croissance du RevPAR vers le haut, avec respectivement +13,2% et +9,8% sur l’indicateur. Les deux zones bénéficient d’au moins 4 points de progression sur le taux d’occupation tandis que Paris tire davantage parti de l’augmentation des prix moyens (+6,8%). Plus en retrait mais tout de même présente, la province réalise +4,7% de progression au RevPAR en raison d’une augmentation conjointe du taux d’occupation, +1,6 points, ainsi qu’une hausse des prix moyens, +1,7%.

A Paris, les segments affichent tous une progression de RevPAR à deux chiffres, aboutissant à une donnée globale sur la ville de +13,2%. Les catégories économique et moyen de gamme sont particulièrement performantes puisqu’elles enregistrent respectivement +16,1% et +15,0% au RevPAR, progressions dues conjointement à l’augmentation des prix moyens et du taux d’occupation. En Ile-de-France, c’est au contraire le segment haut de gamme qui émerge avec une évolution de RevPAR de +11,5%, expliquée uniquement par l’augmentation de +6,9 points au taux d’occupation, atteignant 66,5%.

En province, les progressions du RevPAR sur les différentes catégories sont plutôt homogènes : les segments super-éco, économique et moyen de gamme réalisent au moins +5% quant à l’évolution du RevPAR tandis que le haut de gamme les suit avec +3,3%.

Malgré une programmation événementielle similaire aux années passées, les grandes villes de province présentent pour la plupart une évolution de RevPAR vertigineuse. Sur la première marche du podium, on retrouve Montpellier avec une progression de RevPAR de +26,2%, expliquées conjointement par la hausse du taux d’occupation et des prix moyens sur tous les segments. Avec respectivement +18,2% et +18,1% comme évolution au RevPAR, Rennes et Nantes ont particulièrement brillé sur les segments allant du super-éco au moyen de gamme. Strasbourg et sa désormais traditionnelle fête de la Saint-Valentin sur 10 jours attirant près de 54 000 personnes ont réalisé une croissance de RevPAR de +16,0% boostée par le haut de gamme atteignant +40,9% au RevPAR. L’évolution à deux chiffres du RevPAR est également présente à Lille avec +14,0% dont sa foire d’art contemporain Art Up a accueilli 37 000 visiteurs, à Nice avec +12,1% où s’est déroulé le Carnaval du 17 février au 3 mars et à Marseille (+Aix-en-Provence) avec +10,1% où se tenait un match du Tournoi des six nations (France-Italie) le 23 février.

Les grandes villes françaises ont particulièrement fait honneur à l’hôtellerie en ce mois de février 2018. En réalisant pour beaucoup des progressions à deux chiffres sur le RevPAR, elles sont sur une très bonne dynamique.

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Register for free to Vote pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?