Accéder au contenu principal

Analyses

Festival de Cannes et hôtellerie : une histoire d’amour ?

C’est l’événement phare du mois de mai… le Festival de Cannes est tant attendu en France mais également à l’international. Si des caméras du monde entier sont rivées sur le festival du cinéma, l’hôtellerie arrive-t-elle à en tirer profit ?

Si la fête est au cinéma pendant une douzaine de jours à Cannes, c’est moins le cas pour l’hôtellerie locale. Par ailleurs, au fil des éditions cette tendance semble se confirmer.

Lors de l’édition 2018, du 8 au 19 mai, l’hôtellerie a perdu -7,9 points au taux d’occupation par rapport à l’édition précédente qui s’est déroulée du 17 au 28 mai 2017 et -4,6 points entre l’édition 2018 et 2016, du 11 au 22 mai. Les chiffres sont certes en recul mais le taux d’occupation reste élevé lors de l’événement : 81 points en 2018, 89 points en 2017 et 85,74 points en 2016. 

Les prix ont stagné (+0,1%) par rapport à 2017 voire augmenté (+2,5%) par rapport à 2016.

Quant au RevPAR, il baisse de -8,8% entre l’édition 2018 et 2017 et de -3,0% entre l’édition 2017 et 2016. Il atteint ainsi 732,2 euros sur la période 2018, contre 803 euros sur celle de 2017 et 754,91 euros lors de l’édition 2016.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?