Accéder au contenu principal

Actualités

Europe : un premier mois d’été particulièrement coloré

Le mois de juillet se termine sur un feu d’artifice. Soutenu par une hausse conjuguée de la fréquentation (+4,1 pts) et des prix moyens (+3,3%), le revenu par chambre disponible enregistre une croissance de 9,5%. Signe positif de l’amorce d’un nouveau cycle : l’Autriche et le Royaume-Uni sont repassés en positif sur douze mois glissants.Exceptée la République Tchèque, encore fragile et qui ne peut répercuter sur les prix moyens la légère amélioration du côté de la fréquentation, et, à un degré moindre, la Hongrie où les ratios font le grand écart (+7,9 pts de TO et -12,2% pour les prix moyens), tous les voyants de tous les pays européens sont passés au vert. Pour certains pays, on peut même parler de vert bien vif, en particulier en Autriche et au Royaume-Uni qui sont sortis du rouge sur douze mois glissants. Le pays enregistre une hausse record de son RevPAR de 30,2% sur un mois avec une envolée des prix moyens (+13,3%) et une fréquentation en hausse de plus de 10 pts, à plus de 80%. Le Royaume-Uni réussit une performance équivalente avec un TO de 81,4%, en progression de 4,7 pts par rapport à l’an dernier, et le pays continue mois après mois de mener le bal de la reprise. Une fois n’est pas coutume, les Pays-Bas voit leur RevPAR enregistrer une nette progression attendue de longue date de 14,1%. Et l’embellie générale gagne aussi l’Espagne, autre “homme malade” de l’Europe hôtelière, qui frôle la croissance à deux chiffres. Allemagne, France, Belgique : tous ces pays enregistrent des performances solides, alors que l’Italie est un peu en retrait et doit ajuster ses tarifs à une clientèle Loisirs encore marquée par la crise.Avec l’arrivée de l’été, l’hôtellerie reprend des couleurs. La catégorie haut de gamme est en pleine forme avec une progression à deux chiffres de son RevPAR. Plusieurs destinations phare ont bénéficié de l’avancée dans le temps de la période de Ramadan pour accueillir une clientèle moyen-orientale toujours très lucrative. Mais la catégorie 4* n’est pas la seule concernée. Ce mois, où se croisent les premiers estivants et les derniers hommes d’affaires, a été très actif pour l’ensemble des segments. Sur un plan général, le Revenu par chambre en juillet enregistre une croissance de presque 10%. La bonne nouvelle vient d’une marge de manœuvre tarifaire globalement retrouvée, même si l’hôtellerie économique est plus en retrait, soumise à une conjoncture encore fragile. Mais le mouvement d’ensemble montre que les prix moyens ont pris le relai de la fréquentation, qui était déjà repartie à la hausse depuis quelques mois. Le retournement de cycle qui était amorcé est confirmé et l’hôtellerie peut repartir sur un nouveau cycle de croissance que l’on espère durable.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?