Accéder au contenu principal

Actualités

Europe : un mois de Février sous le signe de la reprise

En net progrès. L’hôtellerie européenne termine sur une bonne note les mois d’hiver. Après un mois de janvier montrant des signes d’amélioration, février s’est achevé sur une progression du revenu par chambre. Elle est certes légère (+0,2%) mais ce bon résultat atteint dans une période faible augure-t-il d’une reprise plus nette en pleine période d’activité ? Les hôteliers osent l’espérer.

Sans retrouver le niveau de résultats de l’année 2008, loin s’en faut, l’hôtellerie européenne retrouve des couleurs. Même si l’activité est traditionnellement faible au mois de février, la quasi-stagnation du RevPAR (+ 0,2%) lors du mois écoulé est agréable à constater et marque – espérons-le - la fin d’une longue série de résultats négatifs. Le retour en positif de la catégorie haut de gamme dans son ensemble et de locomotives européennes comme l’Allemagne et le Royaume-Uni plaide pour une année de normalisation des performances. Après un mois de janvier marqué par un repli moins prononcé du revenu par chambre (–3,1%), le résultat de février met en lumière la reprise timide mais réelle du voyage d’affaires. La fréquentation (+ 1,5 pt) est en progression ou à l’équilibre sur quasiment tous les segments, le super-économique excepté. En revanche, la pression sur les prix moyens est toujours importante (- 2,5%). Plusieurs grandes métropoles sont encore marquées par une guerre des prix pénalisante. Mais l’embellie des TO devrait permettre de faire taire les armes tarifaires à plus ou moins brève échéance.C’est assez rare pour être signalé : la République tchèque a enregistré un résultat positif en février dernier (+ 5,6%). Certes, la fréquentation est inférieure à 40% et le prix moyen reste résolument orienté à la baisse. Néanmoins, cette sortie du rouge témoigne d’une amélioration de l’activité, également sensible chez le voisin hongrois. Le Royaume-Uni, l’Allemagne et, dans une moindre mesure, la France, pays qui pèsent le plus sur le résultat d’ensemble, ont eux aussi constaté un frémissement bénéfique aux performances hôtelières. Si l’Allemagne (+0,7%) est toujours touchée par un repli des prix moyens, si la France (-1,1%) est encore pénalisée par une fréquentation domestique mollassonne, le Royaume-Uni (+5,5%) peut se réjouir du retour au vert de ses deux indicateurs. Avec un TO proche des 70%, les hôteliers britanniques ont une latitude plus importante pour redonner du tonus à leurs prix moyens. La Suède (+4,6%) et le Portugal (+8,3%) sont les deux autres grands bénéficiaires de ce début d’année marqué du signe de la reprise. Affichant des résultats égaux à l’an dernier, la Belgique (+0,7%) et l’Italie (+0,0%) respirent un peu mieux alors que l’Espagne (-1,3%) remonte la pente. Les Pays-Bas (-4,7%) sont en revanche toujours englués dans une bataille tarifaire préjudiciable. Autres déceptions : le Danemark (-13,7%)et la Pologne (-7,8%).

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?