Accéder au contenu principal

Tendances

Décembre 2017 : l’hôtellerie française termine l’année en beauté

En novembre dernier, l’hôtellerie française affichait une impressionnante croissance à deux chiffres du RevPAR. En décembre 2017, l’évolution du RevPAR gravite autour de +10% pour l’hôtellerie de chaînes et indépendante en France.

Décembre, mois où l’on déambule dans les marchés de Noël, où l’on se rassemble à l’occasion des festivités et où les villes déploient leur programmation afin de célébrer le passage à la nouvelle année.

Une fois de plus, on retrouve donc un RevPAR tout sourire qui enregistre une évolution de +10,5% par rapport au mois de décembre 2016, en France, toutes gammes confondues. Celui-ci enregistre 50,7 euros en décembre 2017 contre 45,8 euros en décembre 2016. Les catégories moyen de gamme et surtout haut de gamme affichent chacune deux chiffres quant à la croissance du RevPAR : respectivement +10,2% et +11,4%. Les segments super-éco et économique réalisent également de bonnes performances avec un RevPAR à +9,1% chacun.

Le taux d’occupation global qui frôlait les 55% en décembre 2016 atteint 58,2% en décembre 2017. Les catégories moyen de gamme et haut de gamme progressent de 3,4 points sur cet indicateur affichant ainsi 57,7% et 61,9%, respectivement. A égalité dans la progression du taux d’occupation mais connaissant une augmentation des prix moyens de 5,3% contre 3,8%, le haut de gamme permet ainsi une évolution de RevPAR plus élevé que son acolyte, le segment moyen de gamme.

En cette fin d’année 2017, Paris booste les résultats globaux du RevPAR avec une évolution de +14,6% sur la période concernée. Ce résultat s’explique par une hausse du taux d’occupation de 4,3 points et des prix moyens de +8,0%. L’Île-de-France traverse aussi une dynamique positive avec +12,5% au RevPAR grâce notamment à un taux d’occupation favorable atteignant 65,5% en décembre 2017 contre 60,1% en décembre 2016.

Plus modérée, la province dévoile tout de même des chiffres positifs. Le RevPAR global affiche +7,5% tandis que le taux d’occupation grimpe de 2,3 points pour parvenir à un niveau de 52,2%. Les segments super-économique et le haut de gamme démontrent des évolutions de RevPAR de +7,6% et +6,1% respectivement. Cela est dû notamment à une hausse des prix moyens de 3,2% et 2,5%. Les segments économique et moyen de gamme réalisent quant à eux une augmentation de respectivement +7,4% et 7,5% due davantage à une hausse de leur taux d’occupation.

Considéré comme l’un des marchés de Noël les plus emblématiques, le marché de Strasbourg a une fois de plus séduit les touristes qui ont rempli les hôtels du centre-ville à hauteur de 87,4% ainsi que les hôtels situés en périphérie de la ville, à hauteur de 76,4%. La ville dépasse ainsi ses concurrents provinciaux ainsi que la capitale parisienne en termes de taux d’occupation.

Lille a également su attirer ses visiteurs à l’occasion de son marché de Noël, tout comme Lyon et sa célèbre fête des Lumières.

Malgré le froid de décembre, les chiffres du mois de décembre 2017 réchauffent le cœur de l’hôtellerie française et provinciale. Ils clôturent l’année sur une note positive qui donne confiance pour l’année suivante.

 

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?