Accéder au contenu principal

Tendances

Décembre 2017 : l’hôtellerie européenne finit sur une note positive

Malgré un temps maussade, l’hôtellerie européenne est au beau fixe : la dynamique impulsée en début d’année a tenu jusqu’à la fin d’année 2017.

Après un mois d’octobre encourageant avec un RevPAR de +4,7%, un mois de novembre gratifiant affichant une augmentation de RevPAR de +6,7%, le mois de décembre 2017 peut annoncer avec le sourire une nouvelle croissance du RevPAR global, de +7,0%.

Au global, cette hausse du RevPAR s’explique par un écart du taux d’occupation de +2,1 points par rapport à décembre 2016 atteignant ainsi 61,9% ainsi qu’une augmentation des prix moyens de +3,3%, passant ainsi de 90,0 à 93,0 euros.

Toutes les catégories d’hôtels enregistrent des performances favorables. Le segment Budget sort cependant du lot en affichant les plus grandes progressions comparées aux autres catégories. Son RevPAR a ainsi augmenté de +9,0% grâce à un taux d’occupation en hausse de +2,6 points atteignant 59,6% et de +4,2% pour les prix moyens. Les autres segments dévoilent un taux d’occupation autour de 62%, supérieur à celui du segment Budget mais pour lesquelles les progressions des indicateurs sont légèrement moins élevées.

 

Au sein de l’Union Européenne, certains pays s’affirment par d’impressionnantes progressions du RevPAR entre décembre 2016 et décembre 2017.

Le Portugal affiche un RevPAR qui frôle la barre des +20% de progression. Son taux d’occupation reste modéré en passant de 48,3% à 52,6% sur la période, soit un écart de +4,3 points. De même, les prix moyens passent de 69,7 à 76,7 euros, soit une augmentation de 10,0%. Une des destinations « tendance » de cette année 2017, la ville de Lisbonne a pu booster les arrivées touristiques du Portugal.

La Belgique suit la bonne dynamique du Portugal avec une évolution du RevPAR de +17,3%. Ce résultat traduit une hausse du taux d’occupation de +4,3 points et de +9,9% des prix moyens. Bruxelles renaît des suites des événements terroristes et en fait profiter son pays. Au soir du nouvel an, la capitale belge enregistrait 93,1% au taux d’occupation. Elle démontrait également une forte progression du RevPAR de +36,5% entre 2015-2016 et +20,5% entre 2016-2017 au dernier jour de l’année, d’après notre dernière analyse sur la Nuit de la St-Sylvestre.

Les destinations touristiques européennes de référence arrivent souvent en tête en matière de taux d’occupation. L’Autriche, poussé par Vienne lors des festivités de fin d’année, voit son RevPAR augmenter de seulement +0,3% mais proclame le taux d’occupation le plus élevé, à 76,4%. Le Royaume-Uni affiche également une légère croissance du RevPAR à +1,5% tandis que son taux d’occupation s’élève à 71,6%. Le Luxembourg affichant 70,5% au taux d’occupation, connaît une augmentation du RevPAR de +11,5% grâce à une hausse des prix moyens de 9,5%.

La Lettonie dévoile quant à elle un RevPAR à +9,8% dû uniquement au taux d’occupation qui gagne +5,5 points en passant de 55,5% à 61,0%.

Cette année aura été favorable à l’hôtellerie européenne et ce mois de décembre clôt le chapitre 2017 de façon honorable. On ne peut que souhaiter pour 2018 que la dynamique se poursuive.

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Register for free to Vote pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?