Accéder au contenu principal

Tendances

Avril 2020 : la pandémie de Covid 19 met KO les hôtels en France

Le premier mois de confinement total suite à la pandémie de Covid 19 aura coûté cher aux hôteliers implantés en France. Ils ne dépareillent pas de leurs voisins européens avec des performances extrêmement basses voire nulles pour certains segments.

Après un mois de mars où le RevPAR avait perdu -66,2%, avril 2020 affiche -96,5% de RevPAR par rapport à avril 2019. Une chute vertigineuse qui positionne le revenu par chambre disponible à 2,20€HT pour un TO à 4,4%.

Ce sont les établissements super économiques qui s’en sortent le moins mal avec un TO à 9,4%, -61,1 points par rapport à avril 2019. Ils ont pu accueillir des personnels soignants et autres travailleurs ayant besoin de loger à proximité de leur lieu de travail. Ils dégagent toutefois un RevPAR bien loin du seuil de rentabilité à 3,80€HT soit -37,9%.

Le reste des segments est à l'avenant avec -67 points de TO sur l'économique (3,8%) pour un RevPAR qui plonge de -95,8% soit 2,1€ HT. Sur le moyen de gamme, 2,1% de TO (-69,6 points) et -98% de RevPAR (1,5€HT). Enfin le haut de gamme, où la quasi totalité des établissements était fermée, enregistre un RevPAR de 1,3€HT pour un TO à 0,8% (contre 73,9% en avril 2019).

Les performances proches de zéro en avril 2020, achèvent de plonger les hôtels dans le négatif, influant sur les performances des 12 derniers mois qui passent désormais en négatif. -8,8 points de TO (60,3%) et -11,3% de RevPAR (57,50€ HT). C'est encore une fois le segment haut de gamme qui souffre le plus privé des clientèles internationales avec une perte de TO de -10,3 points (63,1%) et un RevPAR à -11,8% (131,40€ HT) malgré un maintien du prix moyen à +2,6%. L'hôtellerie milieu de gamme est la deuxième plus impactée, elle privée de la clientèle affaires, avec -9,2 points de TO (60,9%) et un RevPAR à 65,6€ HT (-11,6%).

C'est sans surprise la capitale qui plonge le plus en termes de performances concentrant le plus d'hôtellerie haut de gamme et de clientèle affaire. Les fleurons de la destination restent déserts. -83,1 points de TO (1,1%) et un RevPAR de 1,2€ HT. le segment haut de gamme accuse une perte de RevPAR de -99,3% (1,4 € HT), le moyen de gamme -99,1% de RevPAR (1€HT) et l'économique est le seul à excéder les 2% de TO (2,2%).

L'Île-de-France, hors Paris, remplit ses établissements à 8,5%(-69,6 points) pour un RevPAR à 4,40€ HT. La province atteint un TO de 4% (-62,6 points) pour un RevPAR à 1,9€ HT (-96,3%).

Toutefois, le mois de mai, annonciateur de lente reprise voit les performances en légères amélioration. Sur les 13 villes qui sous-performent le moins, calais frôle les 40% de TO pour un RevPAR de 21,30€HT. la reprise est timide avec  par exemple un RevPAR à 4,4€ HT à Paris mais néanmoins en progression.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?