Accéder au contenu principal

Tendances

Avril 2019 : le soleil se lève sur les hôteliers européens

En avril 2019, les hôteliers retrouvent le sourire en Europe. Au global, avec un RevPAR à + 5,3%, aucun indicateur n’est dans le rouge.

Ce sont les segments économique et super économique qui performent le mieux avec respectivement +4,0% et + 5,8% au RevPAR poussé à la fois par le maintien de la hausse des prix (+2,9% sur le super économique et +2,3% sur l’économique) et un progression du taux d’occupation. Le segment d’entrée de gamme progresse de +1,9 point alors que l’économique croît de +1,2 point.

Le moyen de gamme en revanche est un peu en retrait avec un RevPAR à +2,4% (67,30€HT) tiré par une progression des prix de +2,5% alors que la fréquentation stagne.

Pour le haut de gamme, le reprise est plus lente à se faire sentir avec un RevPAR en progression de +0,7% (101,7€HT) le TO étant parfaitement stable et les prix moyens ayant été légèrement tirés à +0,6%. 
Les hôteliers voient donc leurs indicateurs progresser de +0,6 point sur le TO, +1,4% sur les prix moyens soit une augmentation de RevPAR de 2,2% (70,5€ HT). Les vacances scolaires de printemps leur ont donc été bénéfiques.

Au year to date, la tendance est également positive avec un RevPAR à +1,9% (61,7€HT) pour des prix en hausse de +1,6% et un TO qui se maintient à +0,2 point. Le palmarès des progressions de RevPAR voit le super économique en tête (+3,3%) suivi de l’économique (+2,8%), du moyen de gamme (+2,1%) et du haut de gamme (+1,0%).

L'Autriche laisse ses concurrents loin derrière

Une nouvelle fois, l’Autriche affiche des performances impressionnantes avec un RevPAR en hausse de +18,2% (85,20€HT) sur les 12 derniers mois, cet indicateur performe de +11,7%. Un changement toutefois, après plusieurs mois de maintien des prix moyens, les hôteliers augmentent comme en mars leurs tarifs soit une hausse de +14,7%. Le taux d’occupation progresse encore de 2,5 points et atteint les 82,5%. A noter toutefois, une légère baisse de TO sur l’hôtellerie milieu de gamme avec -0,5 point en avril 2019. Le mois d'avril a été riche en évènements autour de Pâques avec le marché de Vienne, des concerts exceptionnels et le marathon également dans la capitale. A ce calendrier loisirs est venu se greffer le Congrès International du Foie qui s'est tenu du 10 au 14 avril et a également alimenté les nuitées MICE.

Les Pays-Bas renouent avec la croissance après quelques mois en demi-teinte. La baisse des prix moyens en mars n’a pas été poursuivie et ce sont à nouveau les tarifs +5,1% qui redonnent des couleurs au RevPAR +6% (117,50€HT). Le TO lui progresse d’un timide 0,7 point.

La France progresse de nouveau avec la plus forte progression de TO du panel +2,8 points, soit 71,5%. Le RevPAR prend des couleurs avec +4,1% à 63,40€HT. Prudents, les hôteliers ont maintenu leurs prix moyens redonnant à la clientèle loisirs l'envie de venir visiter la destination en cette période de congés. Là encore, un symposium, le Congrès de la Médecine Générale qui s'est tenu du 4 au 6 avril et d'autres salons professionnels comme Produrable ont également assuré un clientèle MICE au hôteliers franciliens. 

+3% de RevPAR pour 6 destinations

La Hongrie, le Luxembourg, le Portugal, la République Tchèque,la Grèce et l'Italie affichent un RevPAR en progression toutefois si pour certains TO et PM sont au vert, pour d'autres, la croissance parait plus fragile.
Avril signe le retour d'une progression de la fréquentation en Grèce avec +2,8 points soit 65,6% (meilleure progression de TO sur le panel avec la France). Le début d'année était morose, le RevPAR renoue donc avec la croissance à +3,3% (62,2 €HT), les hôteliers grecs ayant maintenu des prix légèrement à la baisse -1,1%. Voir l'analyse de la destination : La Grèce au milieu du gué pousse pour rejoindre la rive.

Le Luxembourg augmente également sa fréquentation de +2,7 points à 78,4%. Un maintien des prix à +0,3 point (après 11 mois consécutifs de hausse des PM) conduit à un RevPAR en progression de +3,9% à 103,20€HT.

La République Tchèque progresse en fréquentation de +1,3 point (77,1%) avec un PM en progression de +1,8% pour un RevPAR à +3,6% (61,0€HT).

L'Italie maintient également sa fréquentation à +0,9 point (77,1%) avec des prix en hausse de +1,7% pour un RevPAR qui augmente de +3,0% à 98,8€HT.

Viennent ensuite les destinations qui maintiennent leurs revenus par une augmentation des prix. La Hongrie perd -1,6 point de fréquentation (80,3%) avec des prix moyens en hausse de +6,0% deuxième plus forte progression du panel. Le RevPAR progresse ainsi en avril de +3,9% à 65,7€HT.

Même cas de figure pour le Portugal dont la fréquentation stagne à -0,3 point (73,5%) avec une croissance de PM à +4,1% pour un RevPAR à +3,7% (69,20€HT).

L'Allemagne et l'Espagne maintiennent la croissance... à tout prix

-1,2 point de fréquentation (73,5%) et +2,5% de PM permettent de maintenir le RevPAR à +0,9%(69,9€HT) en Espagne. Le segment économique tire son épingle du jeu avec +2 points de fréquentation alors que le moyen -1,8 point et le haut de gamme -1,7 point performent moins bien en avril. C'est donc sans surprise la capitale Madrid qui affiche la plus forte baisse de RevPAR à -12,3%.

L'Allemagne reste également dans le vert grâce aux prix maintenus à +4,3%, la fréquentation recule de -1,8 point (69,7%) pour un RevPAR à +1,7% (68,8€HT). Tous les segments sont impactés par cette baisse avec -2,6 points sur le milieu de gamme, -1,6 point sur l'économique et -0,1 point sur le haut de gamme. 

Une queue de peloton disparate

Timides performances pour le Royaume-Uni avec une stagnation de fréquentation à -0,4 point malgré une légère baisse de prix à -0.2%. Le RevPAR perd donc -0.7% à 76,7£HT. Tous les segments sont impactés par cette légère baisse de RevPAR, la fréquentation restant légèrement en progression dans le haut de gamme +0,1 point alors que l'économique -0,5 point et le moyen de gamme -0,2 point sont en léger recul.

La Pologne et la Lettonie perdent respectivement -2,3% et -4,2% de RevPAR avec une baisse de fréquentation à -1,7 point en Pologne et -3,4 points en Lettonie. Les prix moyens restent stables à +0,6% en Lettonie et +0,1% en Pologne.

La Belgique veut booster sa fréquentation

Les hôteliers belges maintiennent une baisse de PM à -8,1% (100 €HT) malgré une reprise de fréquentation à +1,9 point. Le RevPAR perd donc -5,9% à 78,10€HT. La fréquentation recule à Anvers alors que Bruxelles, Gand et Liège progressent. Tous les segments sont également au vert en termes de fréquentation.

Un mois d'avril positif, la reprise devra se confirmer dans les semaines et mois à venir après une année 2018 déjà très satisfaisante en termes de performances.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?