Accéder au contenu principal

Tendances

Avril 2018 : l’offre business en plein essor dans l’hôtellerie européenne

Pour le quatrième mois consécutif, l’hôtellerie européenne enregistre une augmentation du RevPar par rapport à la même période l’année dernière : +5,3% sur le mois d’avril, après +3,4% en mars et +5,5% en février.

Cette croissance s’explique en majeure partie par les prix, en forte augmentation (+4.5% en moyenne), qui passent de 92.3€ à 96.4€, alors que le taux d’occupation augmente faiblement (+0.6 point), baissant même pour l’hôtellerie budget (-0,5 point).

C’est le milieu-de-gamme qui bénéficie le plus de ce mois d’avril, avec une augmentation de RevPAR de 7,4%, grâce notamment à un taux d’occupation en hausse de 1,3 point, alors que le haut-de-gamme enregistre la plus faible progression (+4,1%), des résultats qui restent très positifs. La croissance plus faible du taux d’occupation pour les autres segments explique leurs performances plus modestes.

Malgré un bilan dans l’ensemble positif, l’hôtellerie européenne connaît des performances hétérogènes en avril. L’Autriche affiche un recul de RevPAR de 5,8%, plus forte baisse de l’Union, alors que la Grèce, l’Espagne et le Royaume-Uni sont également en baisse par rapport à l’année précédente (respectivement -2,5%, -1% et -0,5%). Les performances autrichiennes sont négatives à tous les niveaux, le prix moyen chutant de 5,3% alors que le taux d’occupation recule de 0,4 point. Le taux d’occupation se rétracte de 5,3 points en Grèce et dans le reste du pourtour méditerranéen (-2 points au Portugal, -1,2 point en Espagne), ce qui peut s’expliquer par le décalage calendaire des vacances de Pâques, les pics de clientèle ayant été enregistrés en mars. L’Espagne a également vu la semaine sainte se tenir à la fin mars, expliquant la différence entre les années 2017 et 2018.

La Belgique et l’Allemagne sont moteurs de la progression en termes de RevPAR, enregistrant tout deux des croissances supérieures à 12% et des performances en hausse tant sur le taux d’occupation (+3,3 et +2,8 points) que les prix (+7,6% et +7,4%), suivis par la Lettonie et le Luxembourg (+10,1% et +9,9% de RevPAR). On observe notamment que les destinations business sont en meilleure forme que l’année précédente sur la même période, une tendance expliquée par des vacances ayant eu lieu en mars au lieu d’avril : la clientèle loisir étant revenue de vacances, le tourisme d’affaires tire le RevPAR à la hausse dans les destinations business.

La France observe à nouveau une forte hausse de son RevPAR, +7,1% par rapport à l’année dernière, boosté par un prix moyen 6,8% supérieur, atteignant presque 90€ hors taxe. Le pays bénéficie chaque mois depuis le début de l’année de performances supérieures à l’année 2017. Au vu des évènements du mois de mai (ponts multiples, mouvements de grèves, attentat de Paris), on peut s’interroger sur la pérennité de ces performances positives.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?