Accéder au contenu principal

Tendances

Avril 2018 : les grèves ont fait des vagues auprès de l’hôtellerie provinciale

L’hôtellerie française affiche un RevPAR à +7,1%, dû à la hausse des prix moyens. Les grèves ont fait stagner le taux d’occupation à +0,2 point.

Le mois d’avril 2018 a été marqué par le début de la grève perlée de la SNCF. 12 jours de grève ont été initiés par les cheminots tandis que les pilotes Air France ont fait grève pendant 8 jours (non consécutifs également).

Consultez les analyses HON :

 

Avec des indicateurs au vert sur les mois de février (+8,0% au RevPAR) et mars (+6,8% au RevPAR), le mois d’avril enregistre un RevPAR à +7,1% qui cache en réalité une inégalité dans la progression des deux indicateurs : le taux d’occupation a augmenté de +0,2 point seulement tandis que les prix moyens ont grimpé à +6,8% dans l’hôtellerie française de chaînes et indépendants.

Au global, le segment super-économique semble avoir le plus souffert de ce premier mois de grève. Même s’il réalise une progression de RevPAR de +3,3%, cela est dû uniquement à la hausse des prix de +5,3% qui tente de compenser la baisse de -1,3 point au taux d’occupation.

Les segments supérieurs affichent une progression significative du RevPAR.

Une fois de plus, le segment économique a compté sur l’augmentation de ses prix (+6,0%) pour expliquer la performance du RevPAR tandis que l’évolution de son taux d’occupation est restée nulle. Le segment moyen de gamme réalise la plus forte augmentation de prix (+6,6%), passant de 94,2 à 100,4 euros tandis que le taux d’occupation a progressé de presque un point atteignant 68,9%. La catégorie haut de gamme semble avoir le mieux résisté aux séries de grève du mois d’avril : la hausse de son RevPAR de +8,6% s’explique conjointement par une augmentation des prix (+5,2%) et du taux d’occupation (+2,3 points).

Tous les territoires n’ont pas été égaux face à la conjoncture. L’Île-de-France voit son RevPAR bondir de +21,2% grâce à la montée des prix (+12,1%) et celle du taux d’occupation (+5,8 points). Un fossé s’est dessiné entre la province et la région francilienne.

La province en pâtit avec un recul du RevPAR de -0,8% passant de 47,9 au mois d’avril 2018 à 47,5 euros sur la période de l’année précédente. La hausse des prix de +1,9% sur cette zone n’a pas compensé la perte d’1,7 point au taux d’occupation. Cette baisse n’épargne aucun segment où le taux d’occupation est en recul.

La catégorie haut de gamme en province apparaît particulièrement affectée par les événements : les prix diminuent à hauteur de -0,7% tandis que le taux d’occupation baisse de -2,2 points, aboutissant à un recul du RevPAR de -3,9%.

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Register for free to voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?