Accéder au contenu principal

Tendances

Avril 2016 : Pour l'hôtellerie européenne, dans certains pays "ça va mieux", d'autres dépriment

À l'échelle du continent, le mois d'avril a permis aux hôteliers européens d'enregistrer leurs meilleures performances depuis le début de l'année. Ce constat ne doit cependant pas occulter le creusement très marqué des résultats entre des marchés en plein essor, tels que l'Allemagne et l'Europe centrale, et certaines destinations en souffrance du fait d'un contexte sécuritaire dégradé, Belgique et France en tête.

Poursuivant sur les résultats positifs enregistrés ces derniers mois et tirée par le dynamisme retrouvé de plusieurs marchés majeurs, l'activité de l'hôtellerie européenne a repris son ascension au cours du mois dernier, avec un Revenu par chambre disponible (RevPAR) en hausse de 5,3% en avril 2016 en comparaison de l'année précédente. Si le rebond de la fréquentation s'avère satisfaisant à l'échelle continentale, avec un gain de 1,1 point en taux d'occupation, ce sont surtout les prix moyens qui ont permis aux hôteliers européens de profiter de cet essor printanier. En augmentation nette pour toutes les catégories, les tarifs ont progressé de 3,6% par rapport au mois d'avril 2015. L'hôtellerie moyen de gamme est celle qui a le plus bénéficié de cette tendance haussière (+4,7% pour les prix moyens), permettant également aux établissements de la catégorie d'enregistrer la plus forte progression de ses performances (+6,6% de RevPAR) le mois dernier.Avril 2016 : Résultats mensuels des chaînes hôtelières par catégorieLe mois d'avril a été marqué par de très forts contrastes entre les différents marchés européens. Les grands marchés d'Europe centrale ont été les moteurs de l'activité au cours du mois dernier : l'Allemagne a enregistré sa traditionnelle embellie calendaire bianuelle (qui sera compensée par un recul le mois prochain), avec un RevPAR en très forte hausse (+27,5%) dynamisé à la fois par l'augmentation des prix moyens et une fréquentation très supérieure à celle du mois d'avril 2015. La Pologne voisine se classe elle aussi dans le peloton de tête des marchés européens, avec une progression du RevPAR de ses établissements de 23,2%. Dans la lignée des bonnes performances enregistrées depuis le début de l'année, le pays confirme sa capacité de tirer vers le haut les résultats de l'hôtellerie européenne. Dans des contextes différents, l'Espagne (+11,7% de RevPAR), la Hongrie (+11,9%) et le Luxembourg (+13,4%) continuent de s'imposer comme des valeurs sûres du point de vue de leurs performances hôtelières.De manière peu surprenante, les marchés français et surtout belge ne profitent pas de l'amélioration générale des résultats de l'hôtellerie européenne, un recul qui s'explique évidemment par les attentats qui ont frappé les deux pays ces derniers mois. Avec un RevPAR en baisse de 9,4% en comparaison du mois d'avril 2015, les hôtels français enregistrent leur plus mauvaise performance depuis les tragiques événements de novembre dernier. Également secouée par des attaques qui ont fait 32 morts et près de 350 blessés à Bruxelles le 22 mars dernier, l'hôtellerie belge a tristement partagé le choc humain vécu par le Plat Pays. Le RevPAR des établissements belges est en baisse de 16% par rapport au mois d'avril 2015, une légère augmentation des prix moyens ne suffisant pas à enrayer la désaffection de la clientèle, avec des taux d'occupation en chute de 14,5 points en comparaison de l'an dernier.Avril 2016 : Résultats mensuels des chaînes hôtelières par paysDepuis le début de l'année, les hôtelleries belges et française sont sans surprise les seules à avoir enregistré des performances durablement négatives. En Belgique, le RevPAR des établissements est en baisse de -7,5% de janvier à avril 2016, une dégradation qui atteint les -4% en France. Ces résultats tranchent nettement avec ceux obtenus ailleurs sur le continent, notamment en Europe centrale. En ce qui concerne les gains en termes de RevPAR, le triangle de Visegrád que forment la Pologne (+10,8% depuis le début de l'année), la République Tchèque (+12,5%) et la Hongrie (+10%) poursuit sur la lancée d'une excellente année 2015 - ces niveaux restant cependant encore largement en retrait des établissements d'Europe occidentale en valeur absolue. Les établissements espagnols et néerlandais tirent aussi leur épingle du jeu, bénéficiant depuis le début de l'année 2016 d'une évolution particulièrement positive de leur RevPAR, avec une hausse de 16% en Espagne et de 11,6% aux Pays-Bas sur les quatre premiers mois de l'année.Pour l'ensemble de l'hôtellerie européenne, la hausse du RevPAR atteint 2,9% de janvier à avril 2016. Cette tendance positive est tirée par un léger rebond de la fréquentation (+0,7 point de taux d'occupation), accompagnée par une hausse des prix moyens de 1,7% depuis le début de l'année. Malgré les profondes difficultés que rencontrent plusieurs marchés européens majeurs, entravant largement cette progression, le portrait général demeure donc globalement positif pour l'hôtellerie européenne en 2016. Vous aimerez aussi :

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?