Accéder au contenu principal

Analyses

Août 2021 : coup d’accélérateur pour l’hôtellerie française

Après de longs mois au point mort, Août a ravivé le secteur touristique et dans certaines zones, les hôtels ont même retrouvé leurs performances d’avant crise avec un RevPAR supérieur au niveau 2019.

Après un mois de juillet satisfaisant, le taux d’occupation des hôtels à l'échelle nationale est passé de 54,9% en juillet à 58,7% en août soit 9,7 points de plus que l’an passé. Si l’écart avec l’année 2019 reste de -13,2 points, il se resserre nettement : il était de 21,3 points en juillet 2021 relativement à la même période en 2019. Le secteur enregistre un RevPAR à 58,3€ soit 34% de plus qu’en août 2020 et « seulement » 13,4% de moins que août 2019. C’est aussi 12% de plus qu’en juillet.

Mais si le secteur à l’échelle de l’Hexagone revient sur la bonne voie, localement les situations sont contrastées et c’est encore une fois la Province qui s’en sort le mieux avec un taux d’occupation atteignant quasiment le seuil des 70% soit seulement 4,6 points de moins qu’avant la crise et 5,6 points de plus qu'en juillet. Avec un RevPAR de près de 70€ en août, les hôtels de Province ont même dépassé leur performance d’avant crise (+3,7 points) !

Cependant, Paris ne jouit pas du même enthousiasme. Si les performances sont meilleures que l’an passé avec un taux d’occupation en hausse (+22,2 points) et un RevPAR à 49,7 € soit 207,4% supérieur à l’an passé, elles peinent à retrouver leur niveau de 2019. Seul le PM parisien atteint quasiment ces standards (-3,5%). En Ile-de-France, le constat est le même et entre juillet et août, les résultats sont stagnants.

Globalement, l’ensemble des segments a eu des meilleurs résultats en août qu’en juillet 2021. En août, c’est toujours l’hôtellerie super-économique qui tire son épingle du jeu avec un taux d’occupation atteignant les 66% (contre 62,8% en juillet), seulement 5,5 points de moins en comparaison par rapport à l’avant-crise. Avec un prix moyen en hausse (6,3% par rapport à 2019), le segment super-économique retrouve donc quasiment son niveau pré-Covid (-1,9% de RevPAR).

Si les segments économique et moyen de gamme sont sur la bonne voie également avec des RevPAR à « seulement » -7,7% et -14,1% par rapport à la même période en 2019, le Haut de gamme quant à lui reste bien en-deçà de ses standards (-21,4% de RevPAR et -26% de taux d’occupation).

L’été 2021 aura donc permis de redonner de la force au secteur du tourisme à l’approche du mois de septembre, habituellement l’un des plus important de l’année. Mais si les touristes qui ont eu besoin d’évasion cet été ont sauvé le secteur hôtelier, dans quelle mesure les visiteurs vont-ils reprendre le chemin des évènements d’affaires en septembre ? Avec un taux de vaccination s’élevant à 50M de personnes, la France est-elle enfin prête à récupérer son tourisme d’affaire et de loisirs ? Beaucoup d’incertitudes demeurent.

 

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?