Accéder au contenu principal

Tendances

Août 2019 : performances en demi-teinte pour les hôteliers européens

Le deuxième mois d’été reflète une saison touristique peu dynamique par rapport à 2018. Notons toutefois que l’été 2018 avait été synonyme de belles performances par rapport à 2017. Donc si la dynamique ralentit, elle reste positive pour 10 des 15 pays observés.

+1% de RevPAR au global, la progression est avant tout soutenue par le segment super économique (+3,4%). Si l'économique progresse +1,1% de RevPAR aussi grâce à la fréquentation des établissements (+0,3 point de TO) moyen et haut de gamme perdent respectivement -0,2 et -0,4 point de TO soit une stagnation à +0,1 point au global.

Les prix sont maintenus en légère hausse sur tous les segments dans les destinations européennes. +1,4% pour le super économique, +1,3% pour le haut de gamme, +0,9% pour le moyen de gamme et +0,7% pour l’économique. Au year to date, le RevPAR progresse de +2,8% Les hôteliers européens ont augmenté leurs prix de +2,2% depuis le début de l’année alors que les TO ont progressé de +0,4 point.

Seules deux destinations affichent une progression de RevPAR à deux chiffres. L’Autriche voit son TO progresser de 3,1 points, conjuguée à l’augmentation des prix de +10,7%. Le RevPAR décolle de +14,9% (86,8€HT). L’occupation gagne trois points sur l’hôtellerie haut de gamme. Depuis novembre 2018, à l’exception de juin 2019, la fréquentation des hôtels autrichiens est en progression.

Le marché haut de gamme polonais surperforme en occupation dans toutes les destinations majeures du pays. +3,4 points de TO pour des prix moyens en progression de +5,8% conduisent à un RevPAR en augmentation de +10,5% (50,70€TTC).

Les hôteliers hongrois ont pu s’appuyer sur le festival de musique Sziget qui accueille près de 500 000 festivaliers dans la capitale chaque début août pour gonfler leurs prix de +14,2% (90€HT). Les taux d’occupation quant à eux perdent -4,4 points en moyenne (2éme moins bonne performance du panel). Le mois d’août se conclue sur un TO en progression de +8,8% par rapport à août 2018 (79,3€HT).

Derrière l’Autriche et la Pologne, l’Espagne (+2 points) puis les Pays-Bas et la Grèce (+1,2 point) affichent les meilleures progressions de TO.

En Espagne, tous les segments sont au vert, c’est le milieu de gamme qui progresse le mieux (+2,8 points). A noter la perte de fréquentation de Malaga, destination balnéaire, en pleine période de haute saison. Comment le prochain établissement Room Mate détenu par Covivio trouvera-t-il sa place sur ce marché balnéaire? Séville et Bilbao voient également rouge en termes d'occupation. Les hôteliers espagnols ont également maintenu leurs prix légèrement en hausse +0,5% pour conserver un RevPAR en hausse de +3% (95,1€HT).

Les hôteliers néerlandais ont baissé leurs prix de -0,5% en août entretenant un TO en progression de 1,2 point. Le segment haut de gamme voit son occupation s'éroder de -0,5 point. C'est le milieu de gamme qui performe le mieux en termes de fréquentation avec +2,1 points de TO.

La Grèce profite à plein de la fréquentation estivale avec +5 points de fréquentation à Athènes. Le RevPAR est en progression de +6,8% à 154,30€HT.

Les hôteliers belges et français tirent également leur épingle du jeu avec une occupation maintenue à +0,4 point en Belgique et qui stagne à 0 en France. En Belgique c'est l'économique qui permet de conserver une tendance positive. Anvers et Gant progressent en fréquentation (+4,5 et +1,4 points) alors que Bruxelles (-1,1 point) et surtout Liège (-4,1 points) voient leur clientèle s'éroder.

Le Portugal, la République Tchèque et le Royaume-Uni et le Luxembourg maintiennent un RevPAR dans le positif grâce à des prix en hausse. Le bilan en termes de fréquentation est négatif (-1,3 point) dans toute la destination lusophone.

L'Italie, la Lettonie et l'Allemagne perdent en occupation et en RevPAR. Tous les segments sont affectés par cette baisse en Allemagne y compris sur les prix moyens. La destination perd -6% de RevPAR. En Italie si le segment économique maintient un TO en hausse de +3,2 points, le haut de gamme perd -2,5 points.

La reprise de la fréquentation MICE associée aux ailes de saison estivales viendront donner le température de la santé des hôteliers européens en septembre.

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?