Accéder au contenu principal

Tendances

Prévisions d’activité pour les marchés hôteliers clés européens, à l’aube d’un nouveau cycle ? Partie 2.

Décroissance, stagnation pour les uns ou encore solides gains de RevPAR pour d’autres, quelles perspectives d’activité 2019-2020 pour l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal et le Royaume Uni ? Situation économique, développement hôtelier ou autres facteurs conjoncturels se combinent pour dessiner les tendances d’activité contrastées selon les marchés. Aperçu des prévisions d’activité dressée par notre partenaire MKG Consulting. Partie 2 : la Belgique.

La Belgique, championne de l’Europe hôtelière en 2019-2020

Destination de tourisme d’affaires et de loisirs urbains, la Belgique est au coeur de l’Europe géographiquement mais aussi géopolitiquement à travers les principales institutions européennes, l’OTAN ainsi que des centaines de sièges de multinationales et d’associations internationales. En 2017, le pays accueillait 8,7 millions d’arrivées internationales principalement constituées de voyageurs intra-européens.

L’offre de chaînes en Belgique totalise 28 370 chambres au 1er janvier 2019, une croissance de 5,5% du parc de chaînes par rapport à 2018 (source European Hospitality Report, MKG Consulting). L’offre globale quant à elle regroupe 517 Hôtels soit 58 868 chambres.

Pour les chaînes intégrées, c’est l’entrée de gamme qui porte la croissance du parc, tandis que le haut de gamme est resté stable en 2018 après une perte de chambres en 2017. Dans ce contexte, les établissements existants de ce segment ont tiré pleinement parti du rebond de la demande, qui avait été fortement affectée en 2015-2016 par les enjeux sécuritaires. Cette dynamique s’est prolongée.

2019 était pourtant une année d’élections européennes, habituellement néfastes à l’activité hôtelière belge et notamment bruxelloise ; mais rien de tel n’a été observé sur le premier semestre. Les négociations prolongées, que ce soit sur le Brexit ou encore sur les postes-clés au sein des institutions européennes, sont venues soutenir le dynamisme de la destination, qui devrait signer une très belle année 2019.

Sur 2020, la croissance est attendue moins soutenue, les indicateurs macroéconomiques européens étant moins dans le vert qu’auparavant. Mais le rebond du taux d’occupation jusqu’en 2019 permettra aux hôteliers belges de bénéficier de meilleures marges de manoeuvre tarifaires que la plupart des autres pays européens, même si la Belgique n’échappera pas à la dynamique paneuropéenne de décélération.

GDP BELGIUM

 

FOCUS BRUXELLES

Au 1er janvier 2019, le parc hôtelier bruxellois comptait un peu plus de 15 500 chambres. Côté demande, une belle progression de RevPAR est attendue à Bruxelles en 2019 avec un léger ralentissement de cette progression en 2020 dû à une stabilisation attendue du TO tandis que les prix devraient continuer sur leur lancée. Voir analyse complète de la destination Bruxelles ici.

Cet article est réservé aux abonnés

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?