Accéder au contenu principal

Investissements

Redman x Extendam « Si nous ne faisons pas le nécessaire pour remettre les bâtiments aux normes, ils peuvent perdre de la valeur et de la liquidité »

Nicolas Ponson, co-fondateur et co-président de Redman et Bertrand Pullès, co-fondateur d’Extendam, échangent sur le partenariat qu’ils ont pris la décision de mettre en place entre leurs deux entreprises. Une ambition les relie, participer à un meilleur développement de l'hospitality sur le territoire.

Le groupe Redman

« Nous avons créé le groupe Redman il y a 15 ans. C’est un groupe de promotion immobilière qui a été créé sur un principe : le traitement de la complexité permet de créer de la valeur. Créer un groupe sur le traitement d’objets complexes nous permettait d’exister sur un marché dans lequel les rankings sont plutôt purement financiers.

Nous nous sommes attaqués en 2013 à l’exploitation hôtelière car depuis le lancement de notre activité, nous concevions, réalisions et développions des hôtels. Nous nous sommes aperçus que la chaine de création de valeur dans l’hôtellerie passe avant tout par le fonds de commerce.

Nous nous sommes interrogés sur le « pourquoi » de notre démarche et le « comment ». Après de nombreuses réflexions, nous avons conclu que dans nous faisions certaines actions sans exprimer ce qui en était la source. Nous souhaitions que dans chacune de nos actions il y ait une dimension sociale et environnementale. Ce que nous faisons ne se résume pas à « tartiner du m² » et faire des belles façades. Ce qui est important pour nous, c’est le projet. Quand on fait un bâtiment pour faire en sorte que le projet qu’il héberge se révèle, cela commence à avoir du sens. Nous avons créé une société à mission sans le savoir. Nous avons donc écrit notre raison d’être pour en arriver aujourd’hui à une société totalement imprégnée par cet état d’esprit.

Nous avons développé un groupe de 200 personnes avec un lien commun entre nos trois pants d’activité : le prendre soin. »

Extendam 

« Extendam est un fonds d’investissement dont l’objectif et la conviction sont d’accompagner les entrepreneurs dans leur développement et leur accélération. C’est une histoire d’hommes, nous sommes désormais 40 personnes et notre équipe accompagne les entrepreneurs. J’espère atteindre d’ici fin 2022 le chiffre symbolique de 300 hôtels achetés, nous avons actuellement environ 225 hôtels dans notre portefeuille soit environ 3 milliards d’euros de valeur d’actifs pour 1 milliard d’actifs gérés. »

Le partenariat Extendam x Redman

Bertrand Pullès : « Nous avons eu l’occasion de rencontrer Nicolas et Mathias [les deux fondateurs Redman NDR] et nous avons appris à nous connaître sans engager d’action particulière. Un climat de confiance et de plaisir est passé et nous avons également pu rencontrer les équipes ce qui nous a permis de bien cerner les valeurs liées à Redman.

Nous avons pu retrouver toutes ces valeurs humaines et toute la démarche de l’entreprise dans certains dossiers que nous avons travaillé ensemble.

Nous avons pour ambition de travailler sur le long terme avec les partenaires avec lesquels nous travaillons. Il est assez rare de trouver un partenaire promoteur avec cette double culture : la construction et une fibre hôtelière. Nous avons ainsi pu travailler ensemble et regarder des opportunités avec un prisme différent par rapport à d’autres partenaires.

En dehors de la promotion, nous voyons de plus en plus de bâtiments à réhabiliter. Notamment à travers les usages et l’exploitation dans le but d’augmenter les revenus au m². Ce sont des investissements que nous allons devoir faire au sein des bâtiments pour les rendre plus performants au niveau des normes ESG, mais aussi plus liquides dans les prochaines années. Si nous ne faisons pas le nécessaire pour remettre les bâtiments aux normes, ils peuvent perdre de la valeur et de la liquidité dans les années à venir. C’est donc notre travail également, pour le compte de nos investisseurs, d’être extrêmement vigilants sur ces sujets. »

Nicolas Ponson : « Notre partenariat avec Extendam cautionne cette première phase, c’est un acteur incontournable sur le marché et un des leaders. C’est pour nous une façon de valider ce que nous avons fait par un opérateur référent. Maintenant que nous avons montré ce que nous savons faire, nous allons pouvoir accélérer.

Nous avons un véhicule de promotion immobilière et un autre d’exploitation et les deux doivent être totalement indépendants et dans leur marché.

Ce partenariat permet également d’avoir un œil tiers pour nous assurer que nos grilles de lecture sont les bonnes. »

Bertrand Pullès : « Ce regard tiers est également intéressant pour nous sur la promotion et sur la conversion des bâtiments et de nos hôtels. Ce sont des éléments que nous regardons de plus en plus. Il y a aujourd’hui un vrai marché avec de réelles opportunités. Les hôtels peuvent avoir été bien construits, ont besoin d’être remis aux normes et nous avons besoin de créer, à travers tous les nouveaux usages, de nouvelles activités dans ces bâtiments. Et ce, soit en mixant les usages, soit en changeant totalement l’usage de l’hôtel. Le regard de Redman est donc intéressant sur la partie exploitation mais aussi sur la partie travaux et faisabilité. »

Nicolas Ponson : « Il y a une complémentarité très importante, nous n’avons pas vocation à être un fonds d’investissement, en revanche la capacité de lecture du marché et d’identification ainsi que de lecture des opportunités, d’un côté comme de l’autre, permet d’aller piocher dans les compétences. Ce qui, je pense, ne peut créer que de la valeur. »

Bertrand Pullès : « Aujourd’hui le dossier simple n’existe pas, il est également important de pouvoir être extrêmement réactif quand on analyse un dossier. La complémentarité des regards est effectivement extrêmement riche. »

Nicolas Ponson : « C’est également une façon d’accompagner la transformation des villes. Les hôtels en portefeuille ou que nous étudions, sont dans une ville qui a évolué. Les villes évoluent mais les usages également évoluent et ce, très rapidement. Nous requestionnons donc en permanence l’usage d’un actif. »

Bertrand Pullès : « Il nous faut aussi avoir un regard pratique sur une matière en repensant comment animer les parties communes, comment optimiser l’utilisation des chambres mais également les cibles, courte ou longue durée. Quand on voit une matière, il ne faut rien s’interdire. »

Une vision de la RSE

Nicolas Ponson : « A partir du moment où nous nous sommes positionnés comme un acteur avec un niveau d’exigence extrêmement haut, nous pensons qu’il nous faut être dans les précurseurs et en avance de phase sur toute la réglementation. Nous souhaitons nous positionner comme des acteurs qui allons ouvrir les portes sur ces sujets. Nous avons un engagement, une façon d’appréhender chacune de nos actions en s’interrogeant sur les vertus et bénéfices qu’elles peuvent engendrer.

Avec cette approche nous pouvons considérer que nous avons fait « notre part du job » pour arrêter d’abîmer la planète et si possible inverser le système. C’est également une marque employeur extraordinaire. C’est enfin positif pour le développement économique. L’accès au financement est en train de se tendre et va continuer à se tendre pour ceux qui n’aurons pas rempli ces critères. Je comprends les financeurs, quand ils se projettent en fin de prêt, si l’actif n'est pas vertueux aujourd’hui, qu’en sera-t-il dans 15 ans ?

Enfin, un chef d’entreprise regarde la valorisation de son entreprise et une société qui ne prend pas en compte ces éléments là aujourd’hui, teindra-t-elle encore dans 2 à 5 ans ? Quelle sera la grille de lecture des investisseurs ? Ce sont des processus très longs, si l’on ne s’y prend pas aujourd’hui, au moment où on en jugera, il sera trop tard pour s’y mettre. »

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés.

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?