Accéder au contenu principal

Opérations

"Parler ne suffit pas, il faut agir"

Wolfgang Neumann est président de la Sustainable Hospitality Alliance. Cette organisation mondiale a développé un outil pour aider le secteur de l'hôtellerie à évoluer vers un impact positif pour la planète. Un long chemin déjà parcouru et de nombreux défis encore à relever.

Nous avons eu l'occasion de parler ensemble en novembre 2020 de la Sustainable Hospitality Alliance, quelle a été l'évolution majeure au sein de l'Alliance depuis lors ?

Nous avons réalisé beaucoup de choses et notre industrie a été touchée extrêmement durement. En novembre 2020, nous venions de lancer la Sustainable Hospitality Alliance en tant qu'organisation caritative indépendante. Bien que nous ayons 30 ans, nous sommes en réalité jeunes d'un an et demi. Faire ce grand pas dans ce contexte était difficile, et cela en dit long sur la Sustainable Hospitality Alliance et ses membres. Malgré ce contexte difficile, nous n'avons perdu aucun membre et en avons même gagné de nouveaux.

Je pense que notre monde et notre industrie se rendent compte que, aussi difficile que cela soit, nous ne pouvons pas ignorer le fait que nous devons nous concentrer sur la durabilité. L'ensemble de l'agenda environnemental et social a heureusement progressé. Nous l'avons constaté lors du lancement du Pathway to Net Positive Hospitality for the Planet, les PDG, présidents et dirigeants des entreprises ont compris qu'il ne suffit pas de parler, il faut agir. Dans ce contexte, l'Alliance a joué un rôle important.

Le projet Pathway to Net Positive Hospitality a nécessité des mois et des mois de coopération entre de nombreux partenaires, de nos membres à différentes organisations et experts.

Oui, c'est plus difficile aujourd'hui qu'il y a deux ans, mais nous n'avons pas le choix, pas d'alternative. Si vous regardez les derniers rapports sur ces sujets, les faits sont là. Les scientifiques du monde entier nous donnent de nombreuses preuves que nous ne faisons qu'emprunter aux générations futures.

Dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, nous sommes extrêmement dépendants de notre planète. Nous ne pouvons pas fonctionner si notre planète n'est pas préservée dans sa beauté. Je pense qu'il nous a fallu beaucoup trop de temps pour réaliser que durabilité et rentabilité vont de pair. Nous avons fait remarquer à de nombreuses reprises qu'investir dans des entreprises régénératrices est bon pour les résultats. Cela augmente en fin de compte la rentabilité d'un point de vue opérationnel. Lorsque les pratiques durables sont profondément ancrées dans le bâtiment, elles génèrent des valeurs d'actifs supérieures.

Oui, il faut initialement un peu plus de capital, mais heureusement, le coût des initiatives commerciales durables dans les investissements a considérablement baissé au fil des ans. La technologie nous a énormément aidés.

Personnellement, je ne comprends pas pourquoi certains dirigeants hésitent encore, car l'environnement juridique évolue également. Voulez-vous attendre qu'on vous dise de le faire dans un cadre juridique ?

Je parle toujours de leadership responsable, c'est-à-dire de prendre conscience que j'ai une responsabilité en tant que dirigeant et que nous devons répondre à l'urgence à laquelle nous sommes confrontés. Si vous regardez nos employés, ils montrent la voie. La jeune génération est beaucoup plus exigeante et scrute les entreprises. Si vous voulez attirer la jeune génération, vous devez agir de manière cohérente et transparente et avoir un véritable track record.

N'oublions pas la responsabilité sociale, qui est la deuxième jambe avec laquelle nous marchons. Notre industrie offre de grandes opportunités pour éviter le chômage, plus précisément le chômage des jeunes générations. Nous avons également un rôle à jouer dans le respect des droits de l'homme.

Je crois que pour les organisations et les dirigeants qui réalisent que leurs entreprises ont un rôle à jouer au-delà de la rentabilité, cela fait une différence pour toutes les parties prenantes.

Vous avez développé au sein de l'Alliance le Pathway to Net Positive Hospitality ; quelle est la genèse de cette action ?

Notre champ d'action est axé sur le partenariat et la collaboration. Les problèmes auxquels nous sommes confrontés en tant qu'entreprises et en tant que société sont si importants que nous ne pouvons pas les affronter seuls. C'est un travail fait par l'industrie pour l'industrie et pas seulement pour les 30 % de marques hôtelières mondiales que nous représentons. Nous comptons parmi nos membres tous les grands acteurs, mais aussi des plus petits. Et nous sommes tous d'accord pour dire que nous devons aller au-delà du zéro net et adopter le net positif pour être régénérateur à long terme.

Nous avons également collaboré avec de nombreux experts et universités, ainsi qu'avec le WTTC, dans le cadre de notre travail axé sur la partie initiale.

Nous avons mis au point des outils et des programmes qui sont disponibles gratuitement sur notre site web et qui peuvent être utilisés par les acteurs de l'hôtellerie. Peu importe où vous vous trouvez sur ce chemin, nous vous donnons les outils pour améliorer constamment vos processus et vos actions. De l'évaluation aux actions tangibles pour atteindre vos objectifs.

Il y a six mois, la Sustainable Hospitality Alliance a lancé un programme de membres affiliés. Nous nous sommes rendu compte que, bien que nous représentions 30 % de l'industrie hôtelière parmi nos membres, nous sommes des marques et des opérateurs de l'industrie hôtelière. Si vous considérez la chaîne de valeur et que vous voulez vraiment créer un impact positif net, vous devez commencer au tout début du voyage. C'est au moment même où vous choisissez un emplacement que l'architecte, l'investisseur, le consultant, la marque, le conseiller juridique... tout le monde doit être impliqué. Le succès ne sera au rendez-vous qu'en impliquant chaque partie de la chaîne de valeur. Ces différents profils génèrent une richesse de connaissances et d'expériences.

Quels ponts établissez-vous entre votre rôle au sein de la Sustainable Hospitality Alliance et celui de président du conseil d'administration de l'école hôtelière de La Haye ?

Notre parcours en matière de durabilité a été très passionnant. Nous avons profondément intégré la durabilité dans les institutions de l'école. Lorsque vous êtes étudiant à La Haye, vous constatez notre engagement. Nous avons par exemple lancé le Sustainable Hospitality Challenge, qui rassemble des étudiants du monde entier dans le cadre d'une compétition annuelle visant à relever un défi en matière de durabilité. La passion, l'innovation et les idées qui ressortent de ce concours annuel sont fantastiques.

L'école travaille sur de nombreux fronts sur la façon dont nous pouvons aider le secteur à assumer ses responsabilités en termes de durabilité. La semaine prochaine, je discuterai avec le doyen de la manière dont nous allons intégrer le Pathway to Net Positive Hospitality à notre programme d'études. Une fois encore, il s'agit de partenariat.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?