Accéder au contenu principal

Investissements

Maison Juste une histoire de rencontre

Une fois encore, le secteur de l’hospitality attire des entrepreneurs en quête de nouveaux terrains à explorer. Emmanuel Duchange et Mathieu Ferrand se sont rencontrés dans un groupe d’entrepreneurs et on construit à force d’échanges, d’exploration et d’implication, le produit Maison Juste.

Emmanuel Duchange vient de l’immobilier et de l’urbanisme. Il a travaillé 20 ans dans ce secteur entre la France et les Etats-Unis. Œuvrant au développement de centres commerciaux et d’hôtels.

Mathieu Ferrand, dit Matéo, vient de l’univers de la musique : « Après 20 ans dans le milieu, entre 1999 et 2018, j’avais fait le tour de ce que je pouvais faire. Je voulais changer de secteur. Mon entourage me conseillait d’investir dans l’immobilier mais je voulais un projet plaisir. C’est lors d’un trajet en voiture avec Manu que le projet a vu la jour. Nous voyageons tous les deux beaucoup et nous avons commencé à imaginer un produit hôtelier qui nous correspondrait. »

Emmanuel Duchange : « Au préalable, nous nous sommes demandé ce que devrait être un hôtel pour nous et quelles étaient nos valeurs. Nous avons convergé vers : simplicité, honnêteté et authenticité. Nous voulions apporter un regard nouveau sur l’hôtellerie. Nous avons ainsi réinterrogé tous les « dogmes » du secteur. Notre premier établissement offre 18 chambres, nous sommes délibérément sortis du crédo des 50 chambres minimum. Nous voulions réunir le meilleur de l’hôtellerie, de l’offre Airbnb et du coliving. Toutefois avec une approche très pragmatique, notre première adresse est un réel proof of concept. »

MF : « C’est en effet un laboratoire. Moi qui suis très sportif, je tenais à ce qu’il y ait une salle de sport mais nous avons constaté qu’elle n’était pas utilisée. D’un autre côté, Samia notre collaboratrice en charge du house keeping nous a indiqué qu’elle avait besoin d’une lingerie. Nous avons donc transformé la salle de sport en lingerie. Une leçon pour les établissements à venir. »

ED : « Nous sommes très à l’écoute, y compris de nos collaborateurs qui ont objectivement une meilleure connaissance opérationnelle de l’hôtellerie que nous. A cela s’ajoute un gros travail sur les outils digitaux. Nous tenions à ce que toutes les tâches sans valeur ajoutée soient digitalisées. Ainsi les Maîtres de Maison Olivier et Naomie peuvent se consacrer totalement à nouer des liens avec les clients. Chacun le fait à sa manière et ça fonctionne bien selon les retours clients. 

Nous avons également adapté notre offre aux besoins de nos clients. Nous recevons une forte proportion d’explorateurs urbains entre 25 et 45 ans. A l’usage, nous avons mis en place un check-in à partir de 10h et un check-out à 18h00 J+1. Cela leur donne l’opportunité de continuer à explorer la ville avant de reprendre leur train. »

Une démarche RSE la plus aboutie possible guide également le développement de Maison Juste. Le premier hôtel a été ouvert suite à la rénovation de l’ancienne ambassade d’Algérie. Le design a été conçu autour de matériaux peu consommateurs en ressources. Des créateurs et artistes marseillais ont été mobilisés pour la partie FF&E et chaque aménagement a été remis en question. Besoins en rangement, fonctions de la tête de lit, couchages pour les chambres 3 personnes…

MF : « Nous sommes partis du client, de notre expérience et avons réalisé un important benchmark pour construire le produit Maison Juste. Nous avons mis beaucoup de nous-même dans ce premier hôtel. Avec parfois certains de nos objets. De nombreuses personnes nous ont mis en garde sur les dégradations et nous avons été très agréablement surpris de constater qu’au contraire, les gens sont respectueux. Les gens sont respectueux car nous les respectons. »

ED « Nous avons tout remis en question pour que chaque chose soit à sa place.  Notre devise pendant toute la phase de conception était « on n’est pas des confiseurs » concrètement cela veut dire que l’on vend du silence, et de l’obscurité. Nous avons beaucoup réfléchi aux moyens d’apporter de la douceur aux clients, de les amener à ralentir. 

Nous avons également fait le choix de ne pas pratiquer de yield management. Nous avons un tarif basse et haute saison et ensuite, les prix ne varient pas. Le client n’est pas forcément concerné par les événements qui se tiennent à Marseille. De notre point de vue cela ne justifie pas de variations de prix aussi importantes que celles actuellement pratiquées. Nous ne voulons pas créer d’effet déceptif.

En août nous étions à 94% de TO, c’était très formateur mais nous sommes conscients d’avoir été portés par la destination Marseille. Il est donc important de prendre du recul pour construire sur des bases solides. »

Les prochaines étapes

ED « Nous ouvrons une deuxième adresse de 55 chambres sur la Cannebière là aussi dans un bâtiment atypique. Notre objectif est de disposer de 100 chambres à Marseille pour tester notre modèle et l’éprouver. C’est aussi dans cette démarche, que nous avons souhaité avoir un an complet d’exploitation dans notre premier hôtel, avant d’avancer dans notre développement.

Nous sortirons ensuite de Marseille, toujours vers des destinations urbaines avec Bordeaux, Lille et Lyon en priorité. Pour cela il va nous falloir aller chercher de nouveaux investisseurs mais nous ne voulons pas nous bruler les ailes. 

Notre objectif est d’avoir 250 chambres, ouvertes ou en pipeline, d’ici 2025.

Côté commercial, nous allons également travailler plus activement la cible corporate. Notre premier hôtel peut accueillir jusqu’à 41 personnes et se prête très bien à des séminaires en petit comité. En embauchant un chef et avec quelques services en plus, nous pouvons répondre à de nombreux besoins. »

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?