Destinations

plus

Accor exploite les enseignements de son empreinte environnementale

5 min de lecture

Publié le 14/12/11 - Mis à jour le 17/03/22

Un deuxième document est venu enrichir la plateforme d'échange Earth Guest Research, lancée par le Groupe Accor, qui a réalisé une étude très poussée de son empreinte environnementale. Si le groupe entreprend les actions nécessaires pour la diminuer dans les domaines les plus prioritaires, il incite les autres acteurs de l'hôtellerie à s'en inspirer et à partager leurs observations.

Fin 2010, avec l'aide de PwC Environnement, le groupe Accor a lancé un travail de mesure de son empreinte environnementale sur la base du concept de "cycle de vie", qui intègre toutes les conséquences de la construction à l'exploitation., rubrique Earth Guest ResearchCette étude, unique en son genre, intègre non seulement les émissions de gaz à effet de serre, mais également les consommations d’énergie et d’eau, la pollution de l’eau, les déchets générés, et ce tout au long du cycle de vie des établissements du groupe. «Avec 4 200 hôtels dans 90 pays, 145 000 collaborateurs, 56 millions de petits déjeuners servis chaque année, près de 545 millions de litres d’eau consommés par an… la réalité implique des impacts sur l’environnement que nous sommes désormais capables de quantifier et de partager en toute transparence. Sur la base de ces enseignements, nous pouvons à présent identifier les leviers d’action les plus efficaces, pour bâtir notre nouvelle stratégie de responsabilité sociale et environnementale. Notre ambition est d’inscrire le développement durable au coeur de la performance de notre Groupe, dans une démarche de progrès continu, pour réinventer l’hôtellerie durablement», justifie Denis Hennequin, Président-directeur général de Accor.Les données chiffrées de cette étude ont permis de proposer à la direction un certain nombre d'axes prioritaires pour les actions à mener. Ils sont au nombre de trois :1 - Réduction de l'empreinte carbone et de la consommation d'énergieAvec quelque 18 milliards de kilowatt/heure consommés, la consommation d’énergie totale du groupe est comparable à celle d’une ville européenne de 386 000 habitants. L’étude révèle que 75% de l’énergie consommée par Accor provient des consommations directes au sein des hôtels. "Si les progrès accomplis par les hôtels du Groupe pour réduire cet impact sont notables, cet enseignement nous incite à continuer d’agir dans ce domaine. L’utilisation raisonnée de nos ressources, l’efficacité énergétique, le recours aux énergies renouvelables sont autant de moyens que nous devons continuer d’implémenter pour diminuer nos impacts et anticiper des règlementations de plus de plus en plus contraignantes", constate le rapport.2 - Les achats alimentaires, principal poste de consommation et de pollution de l'eauLa grande surprise révélée par l'étude est que le premier impact de Accor sur l’eau provient de la nourriture consommée dans ses hôtels ! Si Accor doit continuer à réduire ses consommations directes – salles de bains, cuisines, fuites d’eau, arrosage – ces dernières représentent un peu plus de 10% de son empreinte eau alors que l’eau consommée sur la chaîne alimentaire et l’amont agricole a un impact d’environ 86%. Le Groupe entend approfondir son travail sur la restauration responsable, depuis la production jusqu’à l’assiette du client, notamment en mettant en place de nouvelles filières aux côtés des fournisseurs, déclare Sophie Flak, en charge du chantier Développement durable dans le groupe.3 - Les chantiers, principale source de production de déchetsAutre révélation de l'étude PwC, l’essentiel des déchets générés par le groupe ne provient pas de l’activité quotidienne des hôtels, mais de la construction et de la rénovation des bâtiments. «Outre la réduction des déchets à la source et un travail sur des conditionnements économes, une meilleure compréhension des filières de traitement des déchets et de recyclage dans chaque pays permettra de réduire progressivement les coûts et l’impact lié à ce poste», s'engage la direction de Accor.Sophie Flak, Directrice des Académies et du Développement Durable Accor précise que «Grâce à cette étude, nous sommes en mesure aujourd’hui de démultiplier notre action en faveur de l’environnement et de nous concentrer sur nos impacts majeurs ainsi que nos plus grandes zones de progrès. Les impacts mesurés ont également des conséquences économiques et financières dont la maîtrise est indispensable au développement durable de notre Groupe. L’ensemble des résultats de cette étude ont donc été étudiés sous le prisme de trois dimensions clés pour être transformés en plan d’action : l’impact sur l’environnement, l’impact sur notre performance économique et enfin la capacité à agir avec nos collaborateurs et à entraîner nos partenaires et clients. Avec l’appui de l’Académie Accor et de ses 17 centres de formation implantés dans le monde, la mobilisation de nos collaborateurs est en marche pour que nous soyons tous plus conscients de nos impacts réels sur l’environnement, de leurs dimensions économiques et de nos moyens de progresser».Dans son engagement de partage des ressources en matière de développement durable, Accor rend accessible la méthodologie et les enseignements détaillés de l'étude via sa plateforme Earth Guest Research. Ce document fait suite à la mise en ligne de la première étude sur le comportement de la clientèle dans le monde à propos des mesures en faveur de la protection de l'environnement et de la responsabilité sociale., rubrique Earth Guest Research

Accor

Accor

Groupe hôtelier

  • Accor France
  • Offres d'emplois 47 offres d'emploi en cours
VOIR LA FICHE
Pour aller plus loin

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité. En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?