Opérations

plus

Résultats 2009 : le groupe B&B Hotels réalise une belle performance dans la crise

4 min de lecture

Publié le 16/02/10 - Mis à jour le 17/03/22

La chaîne d’hôtellerie économique, filiale du groupe Eurazeo, va fêter son vingtième anniversaire en 2010 et compte bien poursuivre sur la lancée de 2008 et 2009 qui ont démontré la pertinence du modèle low cost revisité. Avec un réseau de 216 établissements en France et en Allemagne, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 180 millions d’euros en 2009, une progression de 10,9% en données brutes et que quelque 6% en données comparables. Les ambitions européennes se concrétisent progressivement avec des implantations en Italie, en Pologne et bientôt aux Pays-Bas.

C’est peu dire que Georges Sampeur, président du directoire du groupe B&B Hotels affiche un large sourire, en présentant les premiers chiffres de performances 2009. Dans un contexte de crise qui s’avère plutôt favorable à l’hôtellerie très économique, son groupe a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 180 millions d’euros (à comparer à 162 millions en 2008), soit une hausse de 10,9% en données brutes. Le CA tient naturellement compte des 3 nouvelles ouvertures en France (Arras, Mulhouse centre, et Paris Carrefour Pleyel), des 14 nouvelles franchises en Allemagne, et de la reprise en exploitation de trois hôtels en Italie. Le chiffre des 3,8 millions de nuitées vendues est en passe d’être atteint.Le développement de la franchise est davantage d’actualité, alors que le groupe B&B Hotels était plutôt partisan des filiales. La preuve en est, ce contrat de master franchise signé avec un partenaire au Pays-Bas, qui s’engage à livrer 500 chambres B&B dans les cinq ans.“A périmètre constant, la hausse du chiffre d’affaires est d’environ 6%”, précise Georges Sampeur qui rappelle la très bonne tenue du marché français. “Notre RevPAR global progresse de 2,9%, tous pays confondus, ce qui est déjà une performance quand beaucoup de groupes sont en recul. Les ouvertures allemandes avec des prix promotionnels ont fait chuter ce chiffre, qui est de 4,05% sur le seul marché français. Nous avons gagné un demi point en taux d’occupation et 3,5% de Prix moyens sur l’année.”Il faut dire que la crise est arrivé alors que la rénovation du réseau était bien engagé et que le nouveau produit B&B a su attirer une nouvelle clientèle. “Aujourd’hui le réseau est rénové à 80%. Il nous reste à compléter les rénovations “light” qui ont été menées pour accélérer le processus et à finir la totalité du parc”, explique le président qui constate directement l’effet bénéfique des travaux. “Nous avons achevé la transformation totale d’une ex-Villages Hôtel en B&B à Marseille, qui a permis de gagner 10 euros en moyen supérieur de 10 euros, totalement accepté par le client en raison de la qualité du produit”. Un nouveau défi attend les équipes commerciales car l’amélioration du réseau a eu pour double effet d’éloigner une clientèle qui se satisfaisait des anciennes conditions et qui n’a pas suivi, et d’attirer en période de crise des clients qui ne seraient pas venu naturellement, et qui ne se sont pas sentis dégradés de séjour en B&B. “Il y a eu en partie une substitution de clientèle bénéfique pour B&B ces deux dernières années, il ne faut pas les perdre quand l’économie va repartir”, traduit Georges Sampeur qui a lancé déjà plusieurs campagnes de communication sur Internet en direction d’une clientèle Loisirs, qui doit équilibrer la traditionnelle clientèle des voyageurs d’affaires.Le second chantier du groupe est celui du développement européen pour asseoir davantage les bases. La France va compléter le réseau par touches opportunistes, alors que le marché allemand offre de grandes perspectives. Le partenariat avec Tank und Rast, gestionnaire des aires d’autoroutes allemandes, donne ses premiers fruits. “Nous allons poursuivre les franchises avec un produit B&B, adapté au marché allemand, au rythme de 7 à 10 ouvertures annuelles. Notre prochain territoire est l’Italie où nous venons de reprendre trois fonds de commerce à Florence, Padoue et Milan. Les hôtels sont exploités depuis cet été et seront transformés en B&B dès le printemps prochain. Nous avons encore deux autres projets à Florence en cours de finalisation”, explique le président. Par ailleurs, un premier hôtel va ouvrir prochainement en Pologne, et un contrat de franchise a été signé à Porto au Portugal.Le développement de la franchise est davantage d’actualité, alors que le groupe B&B Hotels était plutôt partisan des filiales. La preuve en est, ce contrat de master franchise signé avec un partenaire au Pays-Bas, qui s’engage à livrer 500 chambres B&B dans les cinq ans.

B&B HOTELS

B&B HOTELS

Groupe hôtelier

  • B&B HOTELS France
  • Offres d'emplois 76 offres d'emploi en cours
VOIR LA FICHE
Pour aller plus loin

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité. En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?