Accéder au contenu principal

Opérations

Tribune : chaînes et indépendants : même combat pour le taux de TVA

Claude Izard, CPIH, président des Cuisineries Gourmandes

“Véritable «Plan Marshall» du secteur, on oublie vite que la TVA à 5,5% n’a pas été un «cadeau» pour faire plaisir aux restaurateurs, mais une mesure qui visait à rectifier l’incohérence de traitement entre la restauration sur site et la restauration à emporter. Confronté à une crise de consommation jamais connue dès mars 2008, ce secteur, encore artisanal, était alors en passe de détruire quelques dizaines de milliers d’emplois bien avant que la crise mondiale n’aggrave la situation… Si j’ai dénoncé une désinformation totale et scandaleuse de la part de nos grands syndicats historiques, la situation tend aujourd’hui à s’améliorer. En effet, après 12 mois de mise en oeuvre, le bilan de la baisse de la TVA dans la restauration est un vrai succès. Cette mesure a sauvé un secteur qui emploie plus de 900.000 personnes en France (soit plus que l’automobile et l’aéronautique réunis). ”“Une injustice corrigée et non un cadeau en guise de niche … Depuis que Valéry Giscard d’Estaing a généralisé la TVA à 19.6, les restaurateurs ont payé 28 % sur la valeur ajoutée. En effet la valeur ajoutée, c’est la différence entre la TVA du produit acheté et celle du produit vendu. Depuis l’origine la TVA sur le produit acheté était 5.5 et la T.V.A sur le produit vendu 19.6. La différence faisait que la taxe réelle était de 28 %. Chers Messieurs les chercheurs de niche, c’est ailleurs qu’il faut regarder !De plus, la TVA à 5.5 actuelle a donné à nos salariés une prime totalement liée à l’application de ce taux. Si demain, on la supprime, la prime sera supprimée. A l’heure de la relance du pouvoir d’achat, ce n’est pas vraiment la chose à faire. La solution est si simple que sa non-application est incompréhensible : Ne plus calculer les charges sur les salaires mais sur le produit vendu ; Ne laisser sur les salaires que la cotisation retraite d’où augmentation possible ; Supprimer tous les abattements de charges en tout genre. Quelle révolution !”Dominique Giraudier, SNRTC, Directeur général Groupe Flo“Véritable «Plan Marshall» du secteur, on oublie vite que la TVA à 5,5% n’a pas été un «cadeau» pour faire plaisir aux restaurateurs, mais une mesure qui visait à rectifier l’incohérence de traitement entre la restauration sur site et la restauration à emporter. Confronté à une crise de consommation jamais connue dès mars 2008, ce secteur, encore artisanal, était alors en passe de détruire quelques dizaines de milliers d’emplois bien avant que la crise mondiale n’aggrave la situation… Si j’ai dénoncé une désinformation totale et scandaleuse de la part de nos grands syndicats historiques, la situation tend aujourd’hui à s’améliorer. En effet, après 12 mois de mise en oeuvre, le bilan de la baisse de la TVA dans la restauration est un vrai succès. Cette mesure a sauvé un secteur qui emploie plus de 900.000 personnes en France (soit plus que l’automobile et l’aéronautique réunis). ”

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?