Accéder au contenu principal

Opérations

Too Good to Go lance le programme « Mon école anti-gaspi » pour sensibiliser les plus petits au gaspillage alimentaire

Too Good to Go est une application mobile danoise créée en 2015 qui met en relation plus de 30 000 commerçants, restaurateurs et autres acteurs du F&B avec des utilisateurs pour leur proposer des invendus alimentaires dans des « paniers surprises » à prix réduits.

Reconnu comme un des leaders mondiaux dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, Too Good to Go, passe à la vitesse supérieure avec le lancement de son projet éducatif « Mon école anti-gaspi » destiné aux enfants des écoles primaires.

Testée pendant huit mois dans neuf écoles regroupant environ 600 élèves, cette initiative vise à sensibiliser et éduquer les enfants au gaspillage alimentaire et à les inciter à adopter les bons réflexes dès le plus jeune âge.

Au programme : des kits pédagogiques, d'animations et d'actions se déclinant sous forme d'activités et de fiches ludiques mises en place en classe, au périscolaire et à la cantine. Mais aussi des vidéos de sensibilisation et des jeux de société sur les astuces anti-gaspillage, à découvrir à l'école ou à la maison.

Ce projet est le résultat d'une collaboration entre professionnels de l'éducation, acteurs de la restauration collective et organismes de formation. Il bénéficie du soutien du ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports.

L'éducation est un élément fondamental pour former des citoyens conscients et créer une culture de développement durable. Ainsi, de plus en plus d'écoles adoptent des pratiques RSE et proposent une alimentation responsable. Une tendance croissante se démarque : l’introduction de repas végétariens ou végétaliens dans les cantines scolaires.

Tout un écosystème se met en place. Le cadre législatif se modernise pour encourager cette tendance. En 2019, la loi EGalim a instauré l’obligation de proposer au moins un menu végétarien hebdomadaire dans les cantines scolaires. Avant cela, 69% des élèves n'avaient pas d'autre choix que de consommer de la viande. Aujourd’hui, plus de 74% des élèves de l'école primaire suivent un régime végétarien une ou deux fois par semaine, selon les résultats d’une étude menée par Greenpeace France.

Par ailleurs, une véritable collaboration entre les entreprises privées, les écoles et les acteurs publiques se développe de plus en plus.

Phénix, une start-up française qui propose une application anti-gaspillage, a lancé au cours du mois de mars un « Kit de survie étudiant » dont l’objectif est de lutter contre la précarité alimentaire. L'initiative consiste à soutenir le pouvoir d'achat des étudiants en leur proposant divers services et produits à prix réduits, notamment des bons de réduction ou des invendus alimentaires issus d'une dizaine de marques.

Le F&B est au centre de toutes ces initiatives et s’affiche comme le catalyseur de cette tendance. Il permet ainsi de sensibiliser la génération de demain à adopter un comportement responsable.

Le secteur de la restauration collective se doit d’intégrer au sein de son offre F&B des initiatives RSE pour participer à l’apprentissage par l'expérience. Celle-ci favorise une prise de conscience environnementale qui contribue à former les citoyens de demain. 

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?