Accéder au contenu principal

Opérations

Le F&B nouvel alpha et omega de l'hospitality ?

La plateforme de réservation dédiée à la restauration The Fork, indique dans son bilan annuel 2021 l’attrait des Français pour la restauration. Dès la réouverture des restaurants au 9 juin, les établissements ont enregistré un boom des réservations supérieur de 16% à celles de 2019 à la même période.

L’offre F&B de plus en plus investie par les hôteliers

La majorité des flagships actuellement développés ou récemment ouvert proposent une offre de restauration forte, facteur d’attrait pour l’établissement.

Le groupe Accor continue à soigner son offre de restauration attirants récompenses et talents. Le Chef étoilé Mauro Collagreco rejoint The OWO au sein du Raffles London. La réouverture de l’Hôtel Pullman Paris Montparnasse est également l’occasion de lancer en Europe le concept Umami Burger du groupe partenaire sbe et le Fi’lia qui vient également des Etats-Unis. Le Umami Burger propose une cuisine accessible du midi à la fin de soirée sans interruption avec une offre click & collect.
Il a également fortement positionné le marque Mercure en parrainant la 13ème saison de Top Chef une émission suivie en direct par plus de 2,8 millions de téléspectateurs pour le troisième épisode et qui regroupait 4,6 millions de personnes pour le premier épisode de cette saison 13.

Les rooftop et offres terrasses sont également développés en zones urbaines pour drainer d’autres profils de clientèles en proposant des lieux très instagrammables et en offrant la possibilité de se restaurer en extérieur, une attentes clés en période de pandémie.

Louvre Hotel Group a également mis la gastronomie à l’honneur avec l’ouverture en 2020 de son université culinaire Chaud Devant ! Concours annuels, animations et cours de cuisine valorisent les terroirs dans cette université située au sein de la halle de Rungis.

Quant au thaïlandais Minor International, il fait entrer parmi ses administrateurs des associés de Corbin & King Limited opérateur de plusieurs restaurants renommés sur la place londonienne. Le groupe dispose d’une branche food avec plus de 2300 restaurants à travers le monde. Un positionnement idéal pour trouver des synergies avec son offre hôtellerie.

Le groupe français EVOK Collection a dès sa création porté une grande attention aux concepts restauration présents dans ses établissements. Plaçant l’activité F&B au cœur de sa stratégie de création de valeur.

Le boom du takeaway

Les dark kitchens ont fleuri durant les périodes de confinements, offrant à leur clients le sentiment de ne pas manger à la maison en goutant des plats cuisinés comme au restaurant. Un concept que le français Not So Dark entend faire évoluer drastiquement autour de deux axes. A travers l’internationalisation de la marque qui pose le pied en Belgique en ce mois de mars 2022 mais aussi le développement d’un système de franchise.

L’entreprise lancée en 2016 par Clément Benoit et Alexandre Haggai a levé en 2021 20 millions d’euros et prépare un nouveau tour de table. Elle propose 150 dark kitchens en France et diffuse 7 marques positionnées de la street food au healthy, en passant par la cuisine réconfortante comme le couscous. Cette offre a permis aux restaurateurs de maintenir une activité durant les fermetures administratives et ils sont de plus en plus nombreux à se laisser séduire comme l’atteste l’évolution de 30% mensuelle de chiffre d’affaires annoncée par l’entreprise.

Le développement des halles et autres foodcourts atteste de l’attrait des touristes, excursionnistes et habitants pour les produits du terroir. Un indicateur fort de cette attractivité, les offices de tourisme de Savoie Mont Blanc soulignent que la première demande de leurs clients, en dehors des périodes de vacances d’hiver, ce sont les marchés.

Le tendance du plat préparé et de l’offre à emporter est accentuée par les pratiques des générations Y et Z qui consomment différemment de leurs ainés considérant l’offre de restauration d’un œil moins binaire que les générations précédentes selon le rapport 2022 de la National Restaurant Association.

Une nécessaire adaptation du service

En plus du développement de l’offre à emporter, il aura fallu pour les restaurateurs développer de nouvelles habitudes. Contrôle du pass sanitaire ou encore développement du paiement sans contact se sont généralisés dans les établissements.

La plateforme simple comme numérique issue du dispositif France Relance rassemble des partenaires comme METRO France et le groupement ECTI-AJI pour l’accompagnement de la transition numérique des restaurateurs. Ce service gratuit pour le bénéficiaire est financé par le fonds France Relance.

L’interfaçage avec les plateformes de livraison à domicile pour les plus gros marchés posant quelques questions sur les conditions de travail des livreurs.

« Alors que la digitalisation se démocratise de plus en plus, nous avons vu à quel point non seulement les restaurants, mais aussi les épiceries et les commerces de proximité ont besoin d’une gestion de commandes en ligne rationalisée pour répondre à la satisfaction des clients, en particulier chez les Millennials et les acheteurs de la génération Z », a déclaré Zhong Xu, cofondateur et PDG de Deliverect, plateforme de connexion entre restaurateurs et services de livraison.

Le développement du click & collect est également en pleine expansion y compris pour les restaurants des établissements hôteliers.

Sebastian Duesterhoeft, General Partner chez Coatue Management LLC, souligne :  Le marché des nouvelles technologies en restauration, qui vaut plusieurs milliards de dollars, est alimenté par de multiples transformations. Il y a notamment un changement des habitudes de consommation lié à la pandémie en cours, la nécessité de s’adapter au paysage en constante évolution des canaux de livraison, et les changements dans la vente au détail de services alimentaires tels que les dark kitchens et les marques de restaurants virtuels. 

Vers une food plus durable

Le Collectif de l’alimentation durable pour tous s’est constitué le 3 mars 2022 pour peser sur la campagne présidentielle. Lors du partage public de leur 10 propositions à l’attention des candidats, ils rappelaient plusieurs chiffres clés fondamentaux à prendre en compte dans le cadre des attentes de consommateurs. L’étude Food 360 2018 indiquait que 63 % des interrogés déclaraient vouloir manger sainement, 90% demandaient de produits qui respectent l’environnement et 73% estimaient que les agriculteurs ne sont pas rémunérés justement. Des chiffres pré crise COVID 19 qui ont nécessairement augmenté compte tenu de l’évolution rapide des attentes consommateurs sur ces sujets.

Le groupe Accor a fait du « eat » un des quatre piliers de sa stratégie de développement durable. Gestion des déchets mais aussi produits de saisons, plus locaux et réduction dans l’offre carnée dans les menus et cartes sont au cœur des actions mises en place pour une offre de restauration plus vertueuse. Une démarche qui va jusqu’à la sensibilisation des clientèles sur ces sujets.

Le réseau Les Collectionneurs à travers son service Majorian lancé fin janvier 2022 propose trois niveaux de labellisation Clorofil ouvert aux adhérents du réseau mais également les autres hôteliers restaurateurs indépendants. Un label qui permet de certifier les démarches d'exploitation durable.

L'offre F&B est désormais clairement identifiée comme un centre de profit par les hôteliers. Ils sont toujours plus nombreux à s'y intéresser proposant également une offre bar de plus en plus étoffée.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?