Accéder au contenu principal

Opérations

La RSE à la racine des prochaines tendances du secteur de l’Hospitality

Après deux ans de pandémie, l’hôtellerie restauration a perdu environ 230 000 salariés entre 2020 et 2021. Désormais, les priorités ont changé et le comportement collaborateur a évolué. L’année 2022 marque un tournant dans la prise de conscience collective en matière de RSE dans le secteur du F&B.

Fidélisation des collaborateurs, différenciation commerciale, amélioration de son image et de sa réputation, gains de productivité et de compétitivité : la responsabilité sociétale ou sociale des entreprises (RSE) offre de nombreux avantages pour attirer de nouveaux talents et contribuer au développement durable.

Au sein d’un concept F&B, la rentabilité financière est loin d’être synonyme de création de valeur. L’alchimie entre ces deux notions est complexe et repose sur l’aptitude de l’entreprise à s’adapter à son cœur de métier tout en répondant aux enjeux économiques et sociaux qui y sont liés.

De nouveaux modèles émergent comme celui de proposer à ses salariés une semaine de travail de quatre jours ou comme l’acompte sur salaire afin d’améliorer le bien-être financiers des salariés en fluidifiant l’accès à leur salaire tout au long du mois.

Dans cette dynamique, le vecteur principal est l’humain. Les stratégies RSE visent en effet à créer de la transparence dans les relations qui lient l’individu et son entreprise. Il ne s’agit pas ici de mettre en place quelques actions « symboliques » pour redorer son image mais de remettre en question le modèle de management adopté.

L’engagement social des entreprises, repose sur un ensemble de démarches qui visent à favoriser l’égalité des chances et l’insertion par la formation professionnelle. Quand il s’agit d’améliorer la performance et l’implication des employés, l’engagement RSE prend un tournant plus stratégique et devient un vrai enjeu de gestion. Cela passe par une démarche de formation continue et un parcours d’apprentissage adapté au plan de développement de l’entreprise.

La RSE est une opportunité pour les acteurs du F&B de réinventer leurs modèles de management opérationnel ainsi que de promouvoir leur marque employeur sur un marché d’emploi sensible aux valeurs et à la culture responsables de l’entreprise.

La crise du Covid-19 et la guerre en Ukraine ont permis de mettre en lumière la nécessité d’intégrer la RSE comme partie intégrante d’un projet F&B. Avec la pénurie de matières premières et face à l’urgence climatique, il est devenu impératif d’agir et repenser tout un modèle : produits locaux, de saison, gestion des déchets, gaspillage alimentaire etc. À compter du 1er janvier 2023, tous les acteurs de la restauration rapide devront servir leurs clients dans de la vaisselle réutilisable. Les initiatives RSE dans le secteur du F&B se multiplient.

Depuis deux ans, des expérimentations sont faites par les enseignes telle que Class’croute : plus de plastique (ou presque), plus de sandwichs préemballé, plus de barquettes et encore moins de gobelets. A la place des vitrines à l’ouverture automatique, qui dévoilent des plats, chauds ou froids, et des desserts, vendus dans des contenants en verre consignés.

D’autres enseignes telle que Acaï & You utilisent des emballages (bowls, gobelets, couverts…) en PLA, un plastique d’origine végétale à base d’amidon de maïs entièrement biodégradable.

Aujourd’hui, les consommateurs sont plus vigilants quant à la mise en pratique des engagements éco-responsables des acteurs du F&B. Il y a une attente forte des consommateurs sur une restauration plus durable et plus transparente sur les engagements et actions menés.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?