Accéder au contenu principal

Actualités

La restauration française pleure Paul Bocuse

Samedi 20 janvier, le célèbre cuisinier s’est éteint à l’âge de 91 ans.

"Son nom seul résumait la gastronomie française dans sa générosité, son respect des traditions mais aussi son inventivité" assure le président de la République, Emmanuel Macron.

Du haut de ses 91 ans, le « pape de la gastronomie française » est mort dans son sommeil dans sa célèbre auberge de Collonges-au-Mont-d’Or près de Lyon. Il était atteint de la maladie de Parkinson depuis plusieurs années.

Elu « cuisinier du siècle » en 1989 par le guide Gault & Millau, et « Chef of the Century », en 2011, par le Culinary Institute of America, il est devenu une icône nationale et internationale. Son restaurant Collonges-au-Mont-d’Or s’est vu décerner pendant plus de 50 années consécutives, trois étoiles au guide Michelin.

L’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie a quant à elle déclaré « Les professionnels de la restauration ont perdu aujourd'hui leur père spirituel mais continueront de lui rendre hommage en suivant ses préceptes : priorité au produit et au savoir-faire du chef. La cuisine française, c'est M. Paul ».

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?