Accéder au contenu principal

Talents

« Sortons de nos certitudes »

Entretien avec Victoria Harel, Directrice Talent & Culture de l’Hôtel Plaza Athénée. Elle revient sur le chemin parcouru par l’établissement pour s’adapter à un monde du travail en perpétuel renouvellement.

La culture d’entreprise

C’est une traduction de l’impulsion qui est donnée par la Dorchester Collection. Depuis la naissance de la collection, la direction met en avant une culture d’entreprise tournée vers les employés. La bienveillance est au cœur de nos interactions avec les employés. Par exemple, durant la pandémie, nous avons été le premier hôtel parisien à annoncer le maintien des salaires à 100%, sur toute la période de fermeture. Avec bien sûr en France la particularité d’un soutien de la part de l’Etat.

L’établissement emploie environ 550 équivalents temps plein dont une quarantaine d’apprentis.

Absorber le choc de la crise

Au sein de l’établissement nous avions également comme objectif de permettre à tous les salariés en CDI qui le souhaitaient de sécuriser leur poste à 100%. Plusieurs facteurs ont pesé sur le départ de certains collaborateurs. Après le départ du Chef Alain Ducasse et l’annonce d’une nouvelle stratégie pour nos espaces de restauration, un certain nombre de salariés n’ont pas souhaité conserver leur poste au sein de l’hôtel. D’autres ont déménagé à l’étranger ou en province, mouvement favorisé largement par les différents confinements et le télétravail.

Gérer cette période s’est révélé complexe notamment en 2021, lors de la reprise de l’activité. Nous n’avions pas les moyens d’anticiper le taux de remplissage de l’hôtel. C’est à ce moment-là que les difficultés de recrutement se sont révélées. Nous manquions d’apprentis, car nous ne pouvions nous engager sur la durée, par manque de visibilité sur l’activité à venir.

Je constate dans mes échanges avec les écoles hôtelières, qu’elles ont pour certaines un réel déficit d’inscriptions. C’est un élément important car nous avons de difficultés à recruter actuellement, qu’en sera-t-il à court et moyens terme pour alimenter le marché du travail de notre secteur ?

Bien que nous imaginions que cette crise allait laisser des traces, nous ne l’avions pas anticipé à un tel degré. Nous prenons encore la mesure de l’impact de cette pandémie.

Une initiative pour soutenir le pouvoir d’achat des employés

L’Hôtel Plaza Athénée a toujours fait preuve d’innovation et de créativité vis-à-vis de ses salariés. Nous avons décidé de mettre en place un accord, à l’initiative de la Dorchester Collection, qui permet d’augmenter de manière significative le pouvoir d’achat de tous nos employés, quel que soit leur niveau de hiérarchie ou d’ancienneté.

Il s’agit ici de majorer nos tarifs afin de redistribué équitablement le chiffre d’affaires récolté. 5% de chaque dépenses clients, en hébergement et restauration, sont désormais collecté et redistribué.

Les autres accords, et notamment l’intéressement, était basé sur des objectifs et nous souhaitions sortir de ces aléas. Car les différentes crises que nous avons pu traverser depuis 2015, sont des facteurs conjoncturels qui affectent systématiquement notre activité indépendamment de nos performances et de la qualité du service que nous délivrons.

L’objectif de cette initiative, lors de nos échanges avec le siège dans le courant de l’année 2021, était de fidéliser les talents que nous formons, que nous recrutons et de valoriser leur travail. Cela s’applique d’ailleurs à tous les salariés à partir d’un mois de présence dans l’établissement.

Cela demande de la pédagogie auprès de nos salariés qui sont confrontés aux questions des clients à ce sujet.

Si l’on veut délivrer un service de qualité auprès de nos clients, à la hauteur de leurs exigences, il est important que nos collaborateurs puissent travailler dans les meilleures conditions. Cela nous permet également d’être bien plus attractif en terme de recrutement.

Nous appartenons à un secteur d’activité qui possèdent de nombreuses contraintes – horaires, grilles salariales… - déjà présentes avant la pandémie. Cette crise complexifie encore plus le recrutement, mais nous savons que ces contraintes doivent être adaptées au marché actuel pour redynamiser les métiers de l’hôtellerie restauration.

Ce manque d’intérêt pour le secteur n’est pas uniquement dû aux salaires, il y a de nombreux autres facteurs qui entrent en ligne de compte. Nous déployons de nombreuses actions en interne pour tenir compte des attentes des jeunes mais également des moins jeunes. Nous devons être flexibles et agiles.

A l’Hôtel Plaza Athénée, nous avons la chance d’avoir des salariés qui sont parmi nous depuis 30 ou 35 ans. A cela s’ajoutent les jeunes recrues. Et il est essentiel pour nous de créer une synergie entre ces différentes générations. Nous arrivons à la fin d’un cycle avec de nombreux départs en retraite et il est important que la transition et surtout la transmission se fassent dans les meilleures conditions.

Les jeunes générations arrivent au sein de l’établissement avec une conception différente du travail. Nous faisons donc le maximum pour évoluer et avancer à leurs côtés.

Attirer les jeunes générations à l’Hôtel Plaza Athénée

Il est vrai que notre hôtel a une image très statutaire qui évolue néanmoins. Nous avons la chance dans notre établissement de prôner la prise d’initiative et le respect de la personnalité de chacun. Il y a effectivement un cadre et des « essentiels » à respecter, car nous sommes dans un palace avec un niveau d’exigence requis. Nous prônons néanmoins le droit à l’erreur.

Cette philosophie transparait également à travers nos journées d’intégration et les formations que nous proposons à nos collaborateurs. Nous capitalisons sur la présence de l’hôtel Le Meurice, qui appartient de même à la Dorchester Collection, pour développer des formations ensemble. Nous mettons en place de nombreux modules autour des questions de la RSE ou encore de la diversité et de l’inclusion en lien avec les attentes de nos salariés.

Nous nous adaptons également de plus en plus à l’immédiateté des besoins avec une plus grande individualisation des réponses.

Attirer et recruter pas uniquement par le salaire

Depuis de nombreuses années nous avons mis en place des avantages sociaux au-delà de la rémunération. Nous sommes par exemple extrêmement attentifs à la couverture mutuelle/Frais de santé.

Ce qui revient fréquemment, c’est le besoin d’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Pour satisfaire ces attentes, cela demande un niveau d’adaptation important pour l’hôtel. Cela nécessite également un gros travail de la part du manager pour satisfaire ces demandes à travers de l’écoute et le traitement de ces demandes au cas par cas. Nous sommes toutefois également garants d’une certaine équité vis-à-vis des équipes. Cela nous pousse à réfléchir autrement. Nous sommes ainsi par exemple en train de travailler pour supprimer les coupures dans certains services. Nous ne pouvons pas rester sur nos certitudes. Nous sommes certes, ouverts 7 jours sur 7 et 24h sur 24, mais cela n’est plus un argument.

Nous proposons 2 jours de repos consécutifs, programmons des activités extérieures, favorisons les rencontres entre les services, le tout pour créer un lien social et relationnel au sein de l’entreprise. Il est essentiel pour la Dorchester Collection de faire vivre ses valeurs par des actions et pas seulement par des mots.

Cibler de nouveaux profils de candidats

Nous sommes en effet face à un changement de paradigme. Nous faisons donc le choix de prendre certains risques en nous tournant vers d’autres profils. Par exemple, nous prêtons plus d’attention à des candidats souhaitant changer de carrière même s’il est toutefois complexe d’aller à leur rencontre. L’effet « palace » peut être dissuasif et de potentiels candidats n’osent pas se tourner vers nous.

A partir du moment où ces personnes possèdent une fibre relationnelle et un certain sens du service, elles peuvent s’épanouir chez nous.

Nous avons recruté des profils que nous n’aurions même pas envisagés il y a 2 ou 3 ans et qui se révèlent être de réel talent. Nous faisons le pari de la personnalité et de l’accompagnement. C’est notamment de cette manière que nous avons récemment recruté un de nos nouveaux Barmen. Il ne connaissait pas l’univers du palace, mais après un temps d’adaptation, cela fonctionne très bien. Il faut savoir mettre nos certitudes de côté !

Nous avons également beaucoup sollicité nos salariés pour de la cooptation, même pour des profils qui ne seraient pas issus de l’hôtellerie/restauration. Nous avons en parallèle réévaluer notre prime de cooptation et après un temps de mise en place, ce système commence à porter ses fruits.

Nous travaillons également activement désormais sur les réseaux sociaux. Sur ces médias, quels qu’ils soient, les jeunes générations ne font pas forcément la démarche de chercher mais attendent plutôt que nous allions vers eux.

L’intérêt de l’hôtellerie et de la restauration, c’est que nous sommes encore un des secteurs où l’on peut évoluer et grandir même sans formation académique. Tout cela est possible par un accompagnement au développement, par de la formation et par une transmission entre pairs. Nous devons capitaliser sur cette transmission qui est très présente dans notre domaine d’activité.

Nous mettons, par exemple, en place des programmes destinés aux jeunes diplômés d’écoles hôtelières qui souhaitent devenir manager. Des formations encadrées leur sont proposées directement par la Dorchester Collection.

Nous avons également la chance d’avoir à la direction Mme Bloch et M. Delahaye qui ont le courage de recruter des profils différents et d’accorder leur confiance. C’est aussi ce qui nous fait avancer.

Un message à vos pairs

Sortons de nos certitudes. C’est un état d’esprit que nous sommes de plus en plus nombreux à adopter. Lors de la pandémie, Monsieur Delahaye nous rappelait régulièrement que : « La seule certitude est que nous ne sommes plus sûrs de rien ». Cet état d’esprit nous a permis de rebondir et de trouver des solutions.

Un message pour les jeunes générations

Gardez la flamme de la passion, et notre métier en nécessite beaucoup ! Elle n’est pas uniquement réservée à ceux qui se sont orientés dans le secteur dès leur formation. Nous avons des personnes qui nous rejoignent et qui se révèlent alors que ce n’était pas leur métier au départ. Ils sont animés par le savoir-faire, la précision ou encore le service.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés.

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?