Accéder au contenu principal

Opérations

« Métal 57 » préfigure l’immobilier tertiaire de demain avec une offre de restauration complète pour inciter les salariés à revenir au bureau

Les Équipes de BNP Paribas Real Estate ont récemment élu domicile au sein de « Metal 57 », un espace de 18 000 m2 au cœur du quartier du Trapèze à Boulogne-Billancourt, s’inscrivant dans le projet de restructuration et d’extension de l’iconique Atelier Renault.

Ouvert sur l’extérieur et totalement rénové par les équipes de BNP Paribas Real Estate et par l’architecte Dominique Perrault, le lieu a été repensé avec une nouvelle approche de l’immobilier tertiaire. Thierry Laroue-Pont, CEO de BNP Paribas Real Estate déclare : « Nous n’avons pas voulu en faire un siège social, mais plutôt un démonstrateur de l’immeuble du bureau de demain, un lieu de destination pour nos collaborateurs ». Le bâtiment rassemble également les équipes de Odigo et Kronenbourg.

Pensés comme étant flexibles et hybrides, les espaces de travail sont constitués de co-working, de salles de réunion high tech, de labs, d’amphithéâtres et d’espaces de restauration innovants.

Côté F&B, l’offre est variée avec cinq concepts culinaires au rez-de-chaussée (sushi bar, cuisine italienne, offre bistronomique, salade bar et un pop-up en partenariat avec de jeunes marques en devenir) et deux coffee shop. Au premier étage, les usagers peuvent se restaurer au sein d'un stand alliant cuisine traditionnelle, cosmopolite et végétale. Enfin, au septième étage se trouve un Café Lounge.

Une application dédiée à l’immeuble permet de commander son repas auprès des restaurants de « Métal 57 » à récupérer en click & collect. Des espaces de fitness et des services de conciergerie viennent compléter le lieu.

Concernant la gestion des déchets, WasteStar FC de Meiko, une solution 100 % automatique pour les cuisines collectives, a été mise en place, permettant d'éliminer les déchets organiques à la source via un système d’aspiration de la cuisine centrale jusqu’au poste de traitement en sous-sol.

Le marché européen de la restauration collective représente aujourd’hui 240 milliards d’euros dont 20 milliards rien qu’en France et les tickets restaurants représentent 5 milliards d’euros. Le marché est colossal.

Depuis le début de la crise sanitaire et face à la généralisation du télétravail et aux nouvelles habitudes de consommation, les acteurs traditionnels de la restauration collective peinent à se réinventer. Les entreprises ont dorénavant besoin de flexibilité, y compris dans leurs offres de restauration à destination de leurs collaborateurs.

Offre F&B complète et de qualité, espaces de fitness, conciergerie etc. : la notion d'expérience client s'invite dans le secteur tertiaire qui emprunte les codes de l'hôtellerie et du retail. Le bien-être des salariés est devenu une préoccupation majeure des entreprises pour les faire revenir au bureau après deux ans de télétravail généralisé.  

« Metal 57 » est un lieu ouvert sur la ville et permet aux visiteurs extérieurs de venir se restaurer au même titre que les collaborateurs. Le F&B devient alors vecteur de flux et donc de performances pour les enseignes et restaurants présents au sein du site.

L’éco-responsabilité est désormais au cœur des préoccupations des acteurs de l’immobilier. La solution de gestion des déchets mise en place au sein « Métal 57 » permet de limiter les collectes des déchets alimentaires à un passage toutes les 4 à 6 semaines, contre deux par semaine pour une gestion ordinaire.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?