« Les Grands messieurs, on pense qu’ils sont éternels »

6 min de lecture

Publié le 06/03/23 - Mis à jour le 16/03/23

Accor Gérard Pélisson

C’est ainsi que réagit Evelyne Chabrot qui a longtemps travaillé aux côtés de Gérard Pélisson dont nous apprenons la triste disparition. Cet entrepreneur aura marqué l’industrie hôtelière avec le Groupe Accor aux côtés de son binôme, Paul Dubrule. Ses collaborateurs gardent le souvenir d’un homme fidèle, qui les a beaucoup soutenus et les a poussés à se dépasser.

Après des études d’ingénieurs d’où il sortira diplômé de Central Paris et du MIT, Gérard Pélisson a travaillé aux Etats-Unis chez le géant et précurseur de l’informatique de l’époque : IBM. Il reviendra en France après avoir découvert un modèle d’hôtellerie qui lui a inspiré la création, aux côtés de Paul Dubrule, du groupe Accor.

Voir la vidéo hommage publiée par le groupe Accor

Sous l’impulsion des deux entrepreneurs, le marché hôtelier français et européen va progressivement se structurer autour des enseignes de l’hôtellerie de chaine. Une success story qui s’appuie sur l’alliance de deux personnalités hors normes et passionnées par l’entrepreneuriat : Paul Dubrule et Gérard Pélisson.

Les deux co-fondateurs étaient à Paris en novembre 2019 pour rendre hommage à Georges Panayotis qui, avant de fonder le groupe MKG, avait débuté sa carrière chez Accor.

Georges Panayotis déclare : « Paul Dubrule et Gérard Pélisson auront été mes deux mentors. J’étais toujours en contact avec eux car nous étions une grande famille. Une famille basée sur le respect, la franchise, la responsabilité et l’autonomie. Nous étions poussés à ne pas rester sur nos acquis.

Gérard Pélisson a marqué son époque et l’industrie de l’hôtellerie. »

Evelyne Chabrot a passé toute sa carrière avec Gérard Pélisson après son entrée chez Accor en 1974 :

« C’est quelqu’un qui a marqué ma vie et ma carrière. Il aimait les gens vifs et impliqués et j’ai appris qu’il a toujours été à mes côtés pendant ma carrière même quand je ne le savais pas.

Il avait une vraie sensibilité, ce que je qualifierais d’un sens des hommes.

On a tendance à penser que les grands messieurs sont éternels et il laisse derrière lui de nombreuses personnes qui lui doivent beaucoup. »

Marc Thépot rencontrait Gérard Pélisson tous les 15 jours depuis 30 ans. C’est lui qui l’avait recruté au sein du groupe et qui l’avait positionné en 2001 sur le marché marocain. La disparition de son mentor lui a inspiré un texte dont nous partageons ici quelques extraits :

« Gérard le malicieux, espiègle parfois, juste toujours. Lui qui savait si bien recevoir ou manier l’humour. On a tous en tête son petit sourire en coin et ce parfum de bonne humeur qu’il savait distiller autour de lui comme un parfum de bonheur.

« Le Maitre ce n’est pas celui qui est servi, c’est celui qui sert» disait-il. Il disait également faire en tant qu'hôtelier-restaurateur « Ce noble métier d’épicier avec les moyens de l’industrie lourde. »

Gérard est parti. Mais Gérard est présent – désormais confortablement installé pour toujours dans notre ciel étoilé intime – aux côtés de ceux qui nous sont si chers et qui – maintenant, avec lui à leurs côtés, veilleront sur nous. » Conclut Marc Thépot.

Hervé Fleury rend hommage à l'homme qui aura marqué deux décennies de sa carrière.

« J’ai eu la chance d’avoir Gérard Pélisson à mes côtés pendant 20 ans quand il a été appelé pour relever un défi. L’école des Arts Culinaires de l’Hôtellerie déposait le bilan et il a vu le possible là où tous les autres ne voyaient que des obstacles. Il choisissait ses combats pour les mener ensuite avec une énorme détermination et une grande simplicité. Gérard Pélisson ne connaissait pas la peur. En 1998, quand je suis arrivé à ses côtés pour créer l’Institut Paul Bocuse, je ne connaissais rien à ce domaine et il m’a dit avec confiance « Nous allons créer une grande école ».

En 2015, Gérard Pélisson donnait aux côtés de Paul Bocuse des conseils aux étudiants. Je lui ai demandé de lister ceux qui étaient pour lui les plus importants. La liste qu’il m’a transmise traduit pour moi parfaitement l’état d’esprit extrêmement bienveillant de Gérard Pélisson.

  1. Une clé de votre bonheur est le bonheur des autres. Assurez-vous du bonheur de vos clients aussi longtemps qu’ils sont sous votre toit. Faites-en votre devoir, si ce n’est votre plaisir quotidien.
  2. Ne pensez pas uniquement à ce que vous apporte l’entreprise qui vous emploie mais pensez aussi à ce que vous pouvez lui APPORTER. 
  3. Le pire des défauts chez une personne est l’arrogance. Si vous dirigez une équipe, ceux qui travaillent pour vous seront INDISPENSABLES à votre réussite. Valorisez les. 
  4. Ne soyez jamais en retard à un rendez-vous, surtout si c’est quelqu’un de moins « important » que vous. Et si vous rencontrez quelqu’un pour la première fois, pensez que vous n’avez qu’une seule CHANCE de faire une première bonne impression.
  5. Si vous essuyez un échec, vous ne vous GRANDIREZ pas en reportant la faute sur les autres. »

Pascal Savary a passé 38 ans à côtoyer Gérard Pélisson et retient

« Une personnalité rare. Quand on a la chance de croiser ce type de personnalité, on ne peut en ressortir qu'enrichi. A chaque fois que je passais du temps avec lui, j'en ressortais en ayant appris quelques chose. Il avait une lecture extrêmement précise des choses et pouvait apporter énormément de clarté à des choses très complexes.

Quel que soit le métier exercé par les collaborateurs du groupe, il traitait chacun avec énormément de respect. Paul Dubrule et lui étaient également très heureux de la réussite de chacun. Il fait parti pour moi de ceux qui sont à l'origine de l'industrie du tourisme avec Paul Dubrule, Gibert Trigano et Gérard Brémond. Il continuera à nous apporter de là où il est désormais. »

Le Groupe Accor rend hommage à son co-fondateur « Gérard était un authentique pionnier qui, aux côtés de Paul Dubrule, a fait basculer l’hôtellerie française dans la modernité. Durant les Trente Glorieuses, de nouvelles habitudes émergent, la vie s’accélère, bouleversant l’univers du voyage. S’inspirant du mode de vie américain des années 60, Gérard et Paul font preuve d’audace pour concrétiser leur vision d’un groupe tricolore d’envergure mondiale. »

Sébastien Bazin, Président-Directeur général de Accor, à partagé un hommage à Gérard Pélisson dont voici la traduction :


Sébastien Bazin

 

Accor

Accor

Groupe hôtelier

  • Accor France
  • Offres d'emplois 38 offres d'emploi en cours
VOIR LA FICHE
Pour aller plus loin

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité. En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?