Accéder au contenu principal

Opérations

Resorts : à la recherche de nouveaux soleils

Bali et Phuket, les deux stars du tourisme de loisirs asiatique, observent de loin l'apparition de nouvelles concurrentes. En Chine, Sanya, sur l'île de Hainan, compte fermement devenir la destination “plage & soleil” préférée du monde chinois. Les projets (Fairmont, Inter Continental, Jumeirah, Pullman, Raffles, St Regis) et les ouvertures haut de gamme (Kempinski et Mandarin Oriental entre autres) s'y multiplient, au point que, comme Pékin et Shanghai, cette ville-resort frôle aujourd'hui la surcapacité. Avec la croissance attendue du tourisme domestique comme international, les provinces chinoises voient fleurir les projets d'établissements à vocation loisirs et MICE comme, parmi de nombreux exemples, le Sheraton Golden Beach Resort de Yantai et le Hilton Chongqing Golf & Spa. Au-delà de la Chine, l'Indonésie, la Thaïlande et la Malaisie sont déjà largement développées sur ce plan, mais constatent l'émergence de Lombok, Hua Hin ou Kota Kinabalu. Cependant, la région recèle encore de nombreux territoires quasiment vierges de toute enseigne à résonance mondiale. Parmi les développements, Shangri-La a récemment élu domicile sur l'île de Boracay aux Philippines après une première incursion à Cebu. Le Vietnam attend lui aussi de voir apparaître de nouveaux resorts pour parfaire une offre touristique culturellement riche mais encore faible du point de vue balnéaire. Parmi les projets à l'étude, JW Marriott devrait s'implanter à Da Nang. Cette ville profite de longues plages et de la proximité de Hué, l'ancienne capitale impériale classée à l'Unesco, tout comme sa voisine Hoi An où a ouvert un hôtel très design, le Nam Hai. Plus au Sud du pays, un Pullman est prévu à Vung Tau, une ville où le groupe Six Senses s'est déjà bien installé, et Starwood Hotels s'apprête à y ouvrir le Westin Cam Ranh et le Sheraton Nha Trang, Mais le segment loisirs n'est pas seulement constitué de plages de sable fin. Banyan Tree et Aman Resort, deux spécialistes des retraites exclusives, explorent désormais la Chine profonde. Après une première ouverture au palais d'été de Pékin, Amanresort prépare l'Amanfayun à proximité de Hangzhou, soit la reconversion de 47 maisons villageoises au milieu de temples et plantations de thé. Banyan Tree va lui aussi densifier son réseau et proposer bientôt une quinzaine d'hôtels en Chine. Certains suivent la voie classique comme Sanya ou Shanghai, d'autres font figure de pionnier comme dans la région désertique de Dunhuang ou Yangshuo, près de Guilin, dont la principale attraction touristique est justement un gigantesque… Banyan Tree.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés.

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?