Accéder au contenu principal

Actualités

Les résidences de tourisme montent en gamme

Au cours de la présentation de son bilan de l’année 2012, le Syndicat des Résidences de Tourisme a souligné le maintien de l’activité du secteur, malgré un climat économique difficile, et la poursuite de la montée en gamme du parc.

Pour le SNRT (Syndicat National des Résidences de Tourisme), les résultats des résidences de tourisme sur l'année 2012 confirment le succès du modèle lancé il y a désormais 30 ans. Leur fréquentation a poursuivi sa progression avec 17 millions de clients, permettant aux 2 166 établissements recensés par le syndicat d'atteindre un chiffre d'affaires total de 3,3 milliards d'euros. Loin de séduire uniquement le marché domestique, la formule attire une clientèle internationale de plus en plus nombreuse, qui représente aujourd'hui 26% de l'ensemble de la fréquentation pour près de 30% du chiffre d'affaires total (soit 924 millions d'euros). L'année 2012 marque ainsi le retour des visiteurs britanniques et l'augmentation des touristes en provenance d'Asie et des pays de l'Europe de l'Est.Fort de son succès sur le marché, le modèle des résidences de tourisme continue de se développer sur le territoire français. Selon le SNRT, le parc s'élevait à 751 000 appartements à la fin de l'année 2012, pour quelque 180 900 chambres, soit 25% de l'offre d'hébergement commercial en dur. Néanmoins, la rareté foncière a ralenti le rythme des nouvelles constructions et poussé les développements d'entretien et de renouvellement des établissements existants. Le taux d'ouverture est de 15 000 à 20 000 lits par an, dont la majorité sur le segment des résidences urbaines.Les investissements de renouvellement des résidences existantes correspondent également à la mise aux normes des résidences et à l'entrée en vigueur du nouveau classement en 2010, comportant 86 critères obligatoires, contre 40 sous l'ancien classement, et 83 critères optionnels. Ce dernier est à l'origine de la montée en gamme du secteur, puisque aujourd'hui 65% du parc a adopté le nouveau classement et 82% des résidences sont classée en 3, 4 ou 5 étoiles, contre 65% sous l'ancien classement.L'enseigne Citadines n'échappe pas à la tendance, ayant initié la mise en place d'une segmentation de son offre en 2010 avec le lancement du label haut de gamme Citadines Prestige. Deux ans plus tard c'est au tour du label luxe Citadines Suites d'être lancer, avec une première résidence ouverte depuis peu à Paris, le Citadines Suites Louvre. "Le label Citadines Suites s'inscrit dans la logique de montée en gamme de la marque Citadines. C'est un label très différent des autres (Citadines Appart'Hotel et Citadines Prestige) en termes de positionnement et de produit car nous sommes sur un niveau d'investissements de plus de 100 000 euros par logement, soit trois fois le montant moyen investi dans les autres gammes Citadines", explique Alain Ferracani, vice-président ventes et marketing Europe du groupe Ascott, dans un entretien accordé à Hospitality-ON. Le lancement de Citadines Suites s'inscrit dans un programme d'investissements plus large, d'un montant situé entre 115 et 120 millions d'euros. Lancé en 2010, il vise la rénovation de 30 à 35 résidences, sur 45 en Europe, d'ici l'année 2015.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?