Opérations

plus

Questions à Jean Lavergne, président du directoire de la Société Européenne d’Hôtellerie: enseignes Inter-Hotel, Ptit'Dej-Hotel et Qualys-Hotel

4 min de lecture

Publié le 01/06/10 - Mis à jour le 17/03/22

Malgré une année 2009 plutôt noire pour l’industrie hôtelière, vous avez tenu des propos plutôt optimistes à vos congressistes…

Nous sommes très attachés à la qualité, comme l’un des premiers réseaux à avoir délivrer le label Qualité France. Cette fois le congrès a voté le principe de la prise en charge par le siège de la SEH du coût de la classification hôtelière. C’est inédit en France et nous serons l’un des premiers réseaux, sans doute avant même des enseignes intégrées, à classer l’intégralité des membresCe fut effectivement une année difficile et compliquée, compliquée ne voulant pas dire obligatoirement négative. La tendance des Français à rester dans l’Hexagone nous a été plutôt favorable et la baisse du marché des Affaires a eu un impact plus faible dans nos établissements. Il est vrai que la distribution sur Internet coûte cher, mais elle rétablit aussi la concurrence avec les grands groupes intégrés. Finalement, c’est sans doute du côté des investissements que j’observe des éléments favorables. Les banquiers habituellement généreux pour soutenir l’investissement des groupes ont fermé les robinets alors que les mesures gouvernementales mises en place avec Oséo et les banques traditionnelles ont permis à nos entreprises de stabiliser leur trésorerie et de poursuivre les investissements. Nous avons globalement des établissements en meilleur état qu’auparavant même s’il reste de lourdes contraintes à assumer avec la réglementation incendie ou l’accès aux personnes handicapées.Vous sentez-vous mieux armés en sortie de crise ?Beaucoup des «révolutions» technologiques récentes ne sont jamais que des évolutions naturelles que nous pouvons intégrer si nous n’oublions pas notre métier de base : offrir un hébergement au meilleur rapport qualité/prix, quel que soit le nom que l’on veut donner aujourd’hui à ce concept. Je ne vois qu’une seule chose qui a fondamentalement changé depuis quelques décennies, c’est l’importance de la marque, qui rassure le client et porte les valeurs que nous défendons. C’est le travail que nous menons depuis quelques années au sein de notre coopérative et je suis heureux que nos hôteliers portent haut et fier leur marque. Mon message est insistant pour qu’il l’utilise et la valorise encore plus car la concurrence sur ce thème et la communication seront de plus en plus violentes. Nous devons nous adresser de façon plus marquante aux 20% de Français qui dorment à l’hôtel. A nous de choisir les bons outils par rapport à nos moyens, mais je suis convaincu que la marque est d’une importance capitale. Nous l’accompagnons avec un programme de fidélité, Accent, qui n’a rien à envier à la concurrence. Je pense même que nous avons une longueur d’avance.Y a-t-il encore des réticences ou des résistances à votre projet de fusion avec les Relais du Silence ?Nous avons eu un débat fort et intéressant et nous nous sommes livrés à un exercice d’explication et de pédagogie à quatre mains avec les deux présidents et les deux directeurs généraux des réseaux. Le ressenti est très positif et très attentif. Chacun, je crois, a compris l’intérêt, le pourquoi et le comment de ce rapprochement. Je peux annoncer officiellement que la fusion aura lieu au cours d’Equip’Hôtel, le 19 novembre prochain avec les deux assemblées extraordinaires. Nous entrerons alors dans une nouvelle ère européenne.Qu’allez-vous faire pour vous distinguer des autres réseaux ?

Pour aller plus loin

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité. En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?