Accéder au contenu principal

Analyses

Quel écart entre chambres et suites dans le luxe à Londres?

La stratégie des hôtels haut de gamme et luxe concernant les tarifs des chambres et des suites diffère beaucoup d’une enseigne à l’autre : alors que chez certaines la suite peut être considérée comme la continuité d’une chambre, chez d’autres elle constitue un produit à part qui ne suit pas les mêmes règles tarifaires.

Ces dernières années, les nouveaux hôtels haut de gamme et luxe ont offert à leurs clients des suites dont la surface tend à augmenter toujours un peu plus. Ainsi, en 2012, on notait déjà que la superficie des suites avait augmenté de 13% par rapport à l'année 2009, et cette évolution a continué à la hausse. Cette observation peut s'expliquer notamment par recherche d'économies de coûts (personnel, achats...), la superficie supérieure des suites pouvant être compensée par une tarification plus élevée. On remarque ainsi naturellement une corrélation positive entre la surface des suites et leur tarif au mètre carré : plus les suites sont grandes, plus leur coût de location au mètre carré augmente. Cette logique explique en partie la différence de positionnement entre les enseignes : d'un côté les enseignes de positionnement haut de gamme qui offrent des suites de superficies et de tarifs proche des chambres "grand standard", de l'autre les enseignes les plus luxueuses dans lesquelles les suites sont des produits à part, bien plus grandes et plus aménagées -et donc, nettement plus chères. Les enseignes luxe, affichant les prix de suites les plus élevés, sont donc celles où l'écart entre prix des chambres et des suites est le plus élevé. Il s'agit notamment des enseignes Luxury Collection, Four Seasons, Intercontinental ou encore Conrad. Par exemple, le tarif d'une chambre Luxury Collection ne représente que 22,1% de celui d'une suite "penthouse" dans le même hôtel. Pour ces enseignes, la suite est ainsi considérée comme un produit vraiment différencié des autres offres que peut fournir l'hôtel.A l'inverse, les enseignes haut de gamme classiques inscrivent plutôt leurs suites dans la continuité de leur offre de chambres : elles sont le même type de produit, mais à un niveau légèrement supérieur. Les enseignes s'inscrivant dans cette stratégie sont notamment Thistle, Hotel Indigo, MGallery ou encore Park Plaza. Le tarif de la suite, chez ces enseignes, ne dépasse pas 1,5 fois le prix d'une chambre. Cette stratégie permet également de placer la chambre comme un produit d'appel vers le produit plus cher que constitue la suite.Cette analyse a été menée à partir d'un relevé de prix effectué en fin d'année 2014 pour une réservation le samedi 10 janvier 2015 dans l'agglomération londonienne. Elle compare les tarifs des chambres et des suites des hôtels quatre et cinq étoiles qui proposent ces deux types de logements.

Cette analyse a également été menée à Paris, où des résultats souvent comparables ont été constatés.Pour obtenir l’étude complète sur les prix dynamiques pratiqués en 2015 (avec les prix par chambre et suite évoqués dans cet article, les positionnements-prix 2015 par marque et par pays sur chaque segment, les amplitudes de variation par marque et par marché pour une même date à des périodes de réservation différente…),Rendez-vous sur www.hospitality-on.com, rubrique « Store ».Téléchargez ici la version de démonstration.
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?