Accéder au contenu principal

Entretiens

Portrait de Franck Jaulneau, Directeur Général Groupe Lodge Montagnard : "Le luxe au sommet"

• Franck Jaulneau a quitté Paris pour prendre la direction générale du groupe Lodge Montagnard, présent entre Megève et Chamonix. Une nouvelle vie qui ne l’éloigne pas de son univers de prédilection, le luxe. • Depuis qu’il a quitté le lycée Paul Augier de Nice, Franck évolue entre le monde diplomatique et les palaces parisiens, avec un plaisir évident au contact de la clientèle haut de gamme. • Après un début de carrière dans la restauration, il a su opportunément prendre le virage des opérations pour ouvrir sa carrière sur le management d’un groupe qui affiche ses ambitions.

Franck Jaulneau en quelques dates ...

En à peine dix ans, le simple Chef de rang du Vernet peut prendre la direction d’un hôtel de luxe de plus de 100 chambres. L’escalier social vanté par les dirigeants de l’industrie hôtelière a pris des allures d’ascenseur. Alors pourquoi se priver d’appuyer sur le bouton de l’étage supérieur. Quand il a été approché par les trois associés qui ont créé le groupe Lodge Montagnard, Franck Jaulneau a entrevu la pespective de monter un nouveau projet, de créer une chaîne alors que l’embryon est encore naissant. Quitter Paris, mais après tout la Haute-Savoie n’est pas le désert. “Aussi bien Chamonix que Megève sont de vraies villes qui ont une activité permanente et ne vivent pas qu’au rythme des saisons d’hiver ou d’été. Il y a déjà naturellement une clientèle internationale qui n’a rien à envier aux grandes villes européennes. Elle y vient simplement pour d’autres raisons, mais avec les mêmes exigences de qualité et d’environnement exceptionnels. Et là je peux apporter quelque chose”.1996 : BTS Restauration au lycée hôtelier Paul Augier de Nice _ 1997 : Chef de rang, Les Elysées du Vernet à Paris _ 1998 : Maître d’hôtel à l’Ambassade de France à Londres _ Mai 2000 : Directeur du Restaurant Le Jardin d’Hiver, Hôtel Meurice à Paris _ Décembre 2002 : Responsable de la Restauration, Hôtel Montalembert _ Juillet 2005 : Directeur de la Restauration, Hôtel Castille Paris _ Janvier 2007 : Directeur des Opérations, Hôtel Castille Paris _ Juillet 2009 : Directeur Général Groupe Lodge Montagnard - Haute-SavoieA la veille de fêter ses 34 ans, Franck Jaulneau accepte un vrai challenge et un dépaysement presque total, quittant la ville Lumière, Paris et ses fastes, pour la Vallée Blanche et l’air tonique de la Haute-Savoie. Mais est-ce vraiment un changement radical ? Pas pour ce spécialiste de l’hôtellerie et du service haut de gamme qui a une approche très segmentée de la vie professionnelle et personnelle. “J’ai toujours réussi à déconnecter le projet professionnel auquel j’adhère de son environnement géographique”, explique cet amoureux du Sud. Il confesse d’ailleurs qu’il ne s’est jamais vraiment plu à Paris malgré les magnifiques expériences professionnelles qu’il y a vécues.Il faut dire que le nouveau défi proposé est de taille : amorcer la création d’une chaîne de luxe en hôtellerie de montagne à partir de deux sites en développement, L’Alpaga à Megève et Les Granges d’en Haut à Chamonix. Arrivé à la direction générale en juillet dernier, Franck Jaulneau est en train de formater les opérations du groupe Lodge Montagnard et de piloter la stratégie de développement.On sent une certaine gourmandise à l’idée d’animer une équipe de 90 personnes sur deux sites et d’y apporter sa connaissance de l’univers et de la clientèle internationale de luxe. Il faut reconnaître que son - récent - parcours a de quoi fournir quelques armes au jeune homme qui a forgé son expérience auprès de personnalités marquantes comme Alain Solivéres, ex-chef des cuisines des Elysées au Vernet à Paris ou Dominique Borri au Meurice. Ses modèles ont pour nom Franka Holtman, François Delahaye ou Alain Ducasse.Né en région parisienne, Franck Jaulneau y passe un bac scientifique pour rassurer sa famille, mais il se voit davantage évoluer dans le monde feutré des grands palaces que dans un centre de recherche en physique ou dans le professorat. Il file vers le Sud et le lycée Paul Augier de Nice pour décrocher son BTS en Restauration avec des premiers stages au Meurice et à l’Eden Roc du Cap d’Antibes. Il en est convaincu rapidement, c’est cette hôtellerie la qui lui plaît, celle du service personnalisé, du raffinement et de l’exigence extrêmes.Vient le temps du retour dans la capitale à l’hôtel Vernet, dirigé par Bruno Bazi, comme Chef de rang dans l’équipe d’Alain Solivéres pour faire ses classes dans la grande restauration. Il constate assez vite que son Anglais est trop approximatif pour être à l’aise dans un contexte très international. Une occasion inespérée se présente, entrer au service de l’Ambassadeur de France à Londres, une expérience inoubliable d’un an et demi. Tout en suivant des cours au Westminster College, il participe aux réceptions d’Etat à l’Ambassade. Au bout de six mois, il est même nommé Premier maître d’hôtel en charge des approvisionnements de la cave et de l’organisation des évènements. “Pour un jeune homme de mon âge, c’était tout à fait extraordinaire de voir, en petit comité, la reine d’Angleterre et la famille royale attablée avec le président de la République”. Alors qu’il entame le 3e millénaire, Dominique Borri, patron du Meurice le rappelle pour faire partie de l’équipe de réouverture du palace parisien après deux ans de travaux. “Il m’a proposé d’être le directeur du nouveau restaurant Le Jardin d’Hiver, ouvert toute la journée avec une moyenne de 140 couverts par jour. C’est passionnant de mettre en place un nouveau concept et de gérer une équipe qu’on a soi-même recrutée”, explique Franck Jaulneau. A peine trois ans se passe qu’il est appelé par le groupe GLA de Grace Leo pour prendre la direction de la restauration de l’hôtel Montalambert où il met en place un nouveau concept de restauration à la japonaise, Ozen, mêlant plat froid et plat chaud sur une pierre de lave. Franck Jaulnau acquiert en maturité et en expérience et, quelques jours avant de fêter son 30e anniversaire, il rejoint l’équipe de l’hôtel Castille, rue Cambon, où Alain Ducasse a redéfini le concept de restauration à travers le restaurant Il Cortile. “Comme directeur de la restauration, j’ai vécu la transition entre le départ du groupe Ducasse comme consultant et l’arrivée du nouveau propriétaire de l’hôtel, le groupe italien Starhotel. C’est aussi une expérience très formatrice pour réorganiser et redéployer les équipes, assurer les plans de formation et proposer les plans d’investissement”.Il faut croire que le groupe Starhotel est satisfait de ses talents de manager car en moins de deux ans, il est nommé directeur des Opérations, accédant du coup à un univers plus large, celui de la direction générale d’un établissement. Il doit assurer la coordination des exploitations avec une équipe de 80 personnes, travailler avec chaque chef de service pour mettre en place et suivre le programme de formation Luxury Attitude qui l’aura suivi tout au long de sa carrière. Mais surtout, c’est à ce stade qui est amené à travailler étroitement avec le directeur général de l’hôtel Loïc Le Berre qui vient de prendre les commandes. Il participe à l’élaboration de la stratégie, assure la continuité du management en son absence.En à peine dix ans, le simple Chef de rang du Vernet peut prendre la direction d’un hôtel de luxe de plus de 100 chambres. L’escalier social vanté par les dirigeants de l’industrie hôtelière a pris des allures d’ascenseur. Alors pourquoi se priver d’appuyer sur le bouton de l’étage supérieur. Quand il a été approché par les trois associés qui ont créé le groupe Lodge Montagnard, Franck Jaulneau a entrevu la pespective de monter un nouveau projet, de créer une chaîne alors que l’embryon est encore naissant. Quitter Paris, mais après tout la Haute-Savoie n’est pas le désert. “Aussi bien Chamonix que Megève sont de vraies villes qui ont une activité permanente et ne vivent pas qu’au rythme des saisons d’hiver ou d’été. Il y a déjà naturellement une clientèle internationale qui n’a rien à envier aux grandes villes européennes. Elle y vient simplement pour d’autres raisons, mais avec les mêmes exigences de qualité et d’environnement exceptionnels. Et là je peux apporter quelque chose”.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?