Accéder au contenu principal

Actualités

Le groupe Barrière se lance dans les caraïbes françaises

Le groupe français s’apprête à ouvrir un hôtel de 23 clés sur l’île de Saint-Barthélemy, l’Hôtel Barrière Le Carl Gustaf, marquant une entrée sur le marché outre-Atlantique.

Quelques mois après la réouverture de sa célèbre adresse parisienne, le groupe Barrière annonce un nouvel arrivant au sein de son prestigieux portefeuille. Avec ses 23 chambres, suites et bungalows, la propriété classée cinq étoiles rejoint le niveau d’exigence caractéristique des hôtels Barrière, un luxe revisité dans un contexte tropical.

Les chambres sont dotées d’une vue sur la baie de Gustavia. Leur décoration a été confiée à l’agence Gilles&Boissier, qui a également travaillé pour d’autres grands noms de l’hôtellerie de luxe, tel que Four Seasons, Le Mandarin Oriental à Marrakech ou encore L’Hôtel Baccarat à New York.

Les chambres, bengalows et suites bénéficient de larges espaces, avec des superficies allant de 47 à 37 mètres carrés. Un penthouse de 386 mètres carrés est également disponible, avec un « Loft Royal », plusieurs terrasses, trois chambres dont une en duplex, une piscine en rooftop, un jacuzzi et une vue à 180° sur la plage de Shell Beach.

La restauration n’est pas en reste et révèle une adresse tout aussi célèbre : le restaurant Le Fouquet’s, dirigé par le Chef triplement étoilé Pierre Gagnaire. La carte revisite les saveurs des îles à la façon française pour une gastronomie originale et inédite.

Enfin, la propriété bénéficie d’une offre de bien-être travaillée. Tout d’abord, un spa doté d’une collection de soins sur mesure signés l’Instant de Peau© après réalisation d’un diagnostic dermo-cosmétique individuel. Outre le Spa Diane Barrière, il y a également plusieurs espaces de détente (studio de yoga, espace de relaxation), de remise en forme (salle de fitness) et des soins en chambre (massages, médiation, …) qui parachèvent l’offre de services haut de gamme sur place.

« Le choix n’a pas été celui d’une transformation radicale mais de rendre ces espaces plus fonctionnels » résume Dorothée Boissier. « Dans l’extension des salons et dans les villas-bungalows, nous avons aussi joué avec la lumière des Caraïbes en usant de “filtres” : celui naturel des arbres ; et puis ceux faits de tissu et de bois pour les varangues, les canisses et les panneaux sur les ouvertures. »

Le groupe fondé en 1912 par Eugène Cornuché était jusqu’ici positionné sur les marchés français et marocain. L’ouverture de cet hôtel fait rentrer une nouvelle destination au sein du portefeuille Barrière, pour une première entrée sur le continent américain, dans la mer des Caraïbes.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?