Accéder au contenu principal

Investissements

La Cité de la gastronomie et du vin de Dijon ouvre prochainement ses portes

Apres quelques retardements liés à la crise sanitaire, la Cité de la gastronomie et du vin de Dijon va finalement ouvrir ses portes au printemps prochain.

Après deux ans de travaux, la Cité de la gastronomie et du vin de Dijon s’apprête enfin à accueillir ses premiers visiteurs le 6 mai 2022. Un chantier d’envergure qui aura nécessité un investissement chiffré à 250 millions d’euros. L’ensemble des bâtiments composant le site sont des bâtiments historiques rénovés datant du 16ème, 17ème et 18ème siècles.

Combien de villes peuvent-elles se prévaloir de deux reconnaissances de l’Unesco ? Dijon, fière de son histoire, est allée chercher cette chance, qui conforte son positionnement d’incontournable destination internationale du « bien manger », du « bien boire » et « du bien recevoir ». À travers la Cité internationale de la gastronomie et du vin, nous célébrons l’art de vivre à la française, aux fondements de nos valeurs de partage et de vivre ensemble.

François Rebsamen, maire de Dijon et de président de Dijon métropole

Auparavant occupé par l’hôpital général de la ville, la Cité de la gastronomie et du vin qui occupe désormais cet espace de 7 hectares proposera divers espaces : 

  • Un centre culturel dédié à l’art de vivre à la française en racontant le Repas gastronomique des Français où s'inscrit le vin 
  • Une cave référençant plus de 3 000 vins dont 1/3 consacré aux vins de Bourgogne 
  • Des lieux pouvant accueillir des cours d’œnologie, des dégustations, des soirées à thèmes

La vocation première de cet ambitieux projet est bien évidemment la promotion du savoir-faire local en matière de vin tout en offrant une vitrine au touristes nationaux comme internationaux, ces derniers appréciant fortement la gastronomie française ainsi que ses vins emblématiques donc ceux de Bourgogne notamment. Toutefois, les locaux constituent également le cœur de cible. Le but étant que le site redevienne un lieu public fréquenté par tous. Grand atout de cette Cité, elle est située à seulement un kilomètre de la route des grands crus. 

Cette nouvelle Cité ne se contente pas uniquement d’un centre culturel, l’offre proposée est bien riche que cela avec un hôtel 4*, un espace commercial s’étendant sur 5 000m² avec des restaurants dont 2 supervisés par le Chef Eric Pras, des épiceries fines et un multiplexe cinéma du groupe Pathé. A tout cela s’ajoute une librairie culinaire et un village des start-ups ainsi qu’un écoquartier et l'Ecole Ferrandi. 

C’est un projet d’ensemble dans lequel s’est lancé la ville, sans doute le plus complexe et le plus innovant qu’il m’ait été donné de porter. Au-delà de sa vocation touristique indéniable, nous le voulons parfaitement intégré au quotidien de notre ville et de ses habitants. Sur ce qui aurait pu être une friche en coeur de ville, Dijon donne un nouvel avenir à son histoire, à travers un projet dont aucune des dimensions urbaine, patrimoniale, culturelle, touristique, gastronomique et viticole n’a été laissée de côté.

François Rebsamen, maire de Dijon et de président de Dijon métropole

Ce projet n’est pas sans rappeler celui de la Cité de la gastronomie à Lyon, qui avait ouvert ses portes fin 2019 avant de finalement fermer ses portes 7 mois après son inauguration. En cause, des tickets d’entrée jugés trop chers, un contenu pas à la hauteur des attentes et enfin le début de la crise sanitaire qui s’accompagnait d’un confinement strict. Néanmoins des rumeurs évoquent la possibilité d’une réouverture de l’établissement en 2023.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?